Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 15 aout 2016 par AIP

Ferkessédougou - Abandonnée en cours de route par les siens, dame Traoré Djélika, souffrant d'une gangrène au niveau des jambes, a bénéficié d'une prise en charge médicale de cinq jours à Ferkessédougou, avant d'être évacuée dans un centre hospitalier dans son pays, a appris l'AIP, dimanche, de source hospitalière.

Dame Traoré Djélika, de nationalité malienne, a été évacuée mercredi, par ambulance avec l'appui médical de l'hôpital général de Ferkessédougou, au centre de santé à Kadiolo, à environ 150 km de Ferkessédougou, a précisé la source.

Agée d'une trentaine d'années, la dame avait été abandonnée par les siens qui l'accompagnaient en mi-chemin, signale-t-on.

Selon le directeur de l'hôpital général de Ferkessédougou, Koné Issa, la patiente a bénéficié de soins médicaux gratuits de 8000 FCFA par jour en plus des frais d'hospitalisation et d'alimentation, depuis sa découverte le 06 août, alors que les deux jambes présentaient un état de putréfaction avancée.

Selon des témoignages recueillis, la dame a été déposée au centre de santé de la ville par un car en partance pour le Mali, à la demande des passagers se plaignaient sans cesse de l'odeur des plaies alors qu'elle voyageait avec son époux.

Las d'attendre et s'étant finalement rendus compte de la supercherie, les infirmiers vont alerter le directeur de l'hôpital qui actionne aussitôt des recherches en vue de retrouver les parents de Djélika. Ces recherches vont s'avérer vaines et la malade, ayant compris qu'elle venait d'être abandonnée à son triste, va faire l'effort de révéler au personnel soignant qu'elle a des connaissances dans un campement à Grand-Lahou.

"Nous avons appelé son frère à Toulépleu. Ce dernier va avouer son impuissance parce que sans moyen. Au nom de la fraternité vraie qui existe entre le Mali et la Côte d'Ivoire, l'hôpital de Ferkessédougou va prendre la malade en charge", a expliqué le premier responsable, ajoutant que cette prise en charge a donné un certain soulagement aux deux jambes souffrant de nécrose avant d'être conduite dans son pays avec l'autorisation des autorités locales.

(AIP)

Ti/kp

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur