Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 22 juillet 2016 par AIP

Abidjan - Des partis d'opposition réunis au sein de l'Alliance des forces démocratiques de Côte d'Ivoire (AFD) ont invité vendredi le gouvernement à adresser les problèmes sociopolitiques qui minent depuis quelque temps le quotidien des Ivoiriens, notamment la révision constitutionnelle, les émeutes à l'Université et la question des factures de la Compagnie ivoirienne d'électricité (CIE).

Selon son président, Pascal Affi N'Guessan, par ailleurs président du front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir), le mécontentement des populations commande que l'Etat se penche résolument sur la question, (...), nous appelons le chef de l'Etat à annuler ces factures (CIE), à laisser tomber le projet de réforme de la constitution parce que le peuple n'est pas content", a-t-il déclaré.

Il a qualifié la situation qui a prévalu à l'Université Félix Houphouët Boigny, "d'émeutes de la connaissance". Et d'ajouter que les mouvements d'humeur des populations dans certaines localités suite à la distribution en un mois (juillet) de deux factures d'électricité "sont des émeutes électriques, émeutes de la misère, notamment à Yamoussoukro, Daloa, Tiassalé, Korhogo et Bouaké".

L'AFD appelle à la célérité dans le règlement de la question. "Que le gouvernement entende le cri de détresse et agisse pour mettre fin à la souffrance des Ivoiriens", a déclaré Affi N'Guessan, annonçant que "cette conférence marque le point de départ d'une mobilisation à l'intérieur pour dénoncer ses réprimandes sus-indiquées dont la cherté de la vie".

(AIP)

gak/ask

Commentaires


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur