Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 11 juillet 2016 par UNICEF

ABIDJAN, le 11 Juillet 2016 ? Le nouveau Représentant de l'UNICEF en Côte d'Ivoire, Dr. Aboubacar Kampo a présenté la copie de sa lettre d'accréditation ce jour à son Excellence M. Abdallah T. Mabri, Ministre des Affaires Etrangères. Il a saisi cette occasion pour réaffirmer l'engagement de l'UNICEF à soutenir le Gouvernement dans ses efforts de promotion et de protection des droits de l'enfant en Côte d'Ivoire.

"L'UNICEF s'engage à renforcer son appui en Côte d'Ivoire, sur la base des priorités définies par le Gouvernement et tenant compte du Cadre de Programmation Unique du Système des Nations Unies récemment approuvé par le Gouvernement" a déclaré Dr. Kampo.

L'UNICEF continuera en amont à concentrer ses efforts pour appuyer le Gouvernement à créer un environnement politique national et législatif favorisant les droits des enfants, et en aval à prioriser les zones géographiques où les populations les plus vulnérables et désavantagées sont moins bien desservies par les services sociaux essentiels.

"Dans l'immédiat, l'UNICEF se tiendra au côté du Gouvernement pour l'appui à l'organisation d'une table ronde des partenaires autour de la stratégie multisectorielle de la nutrition afin de mobiliser davantage de ressources pour sa mise en ?uvre" a-t-il poursuivi.

En effet, la Cote d'Ivoire a récemment validé le Plan Stratégique Multisectoriel de Nutrition et décidé en Conseil des Ministres l'organisation d'une table ronde des Partenaires Techniques et Financiers pour la mobilisation des ressources nécessaires au financement de ce plan.

"Par ailleurs, l'UNICEF s'engagera au côté du Gouvernement pour l'introduction du programme U-Report, récemment annoncé en Conseil des Ministres. L'UNICEF fera appel à l'expertise de son Centre d'Innovation pour appuyer le design de ce projet", déclare Dr. Kampo. "La transition démographique actuelle nous pousse à accorder un espace spécifique à une programmation en faveur des adolescents mais aussi à l'innovation"

Passionné de l'innovation pour répondre aux défis communautaires et combler le fossé entre les communautés et les services, Dr Kampo a dirigé l'innovation au niveau de l'UNICEF au Nigeria. Il a piloté le programme U-Report depuis 2014, un outil de sondages d'opinion avec un énorme potentiel d'influencer les processus de prise de décision et de participation communautaire. Cette plateforme - avec une croissance record de 1,3 millions d'utilisateurs au Nigeria - est la plus importante au niveau mondial depuis la création du programme U-Report depuis 2011.

"La question du développement de la petite enfance sera également au c?ur de notre agenda pour les prochains mois, comme elle est désormais inscrite parmi les priorités du Gouvernement".

Au niveau global, le Groupe de la Banque Mondiale et l'UNICEF ont récemment demandé aux dirigeants internationaux et nationaux de renforcer et d'accélérer les mesures et les investissements se rapportant aux programmes de développement de la petite enfance (DPE), ceux-ci étant un élément essentiel pour le développement équitable et la croissance économique. Les deux organisations ont annoncé en avril dernier la mise en place d'une nouvelle alliance qui vise à faire du DPE une priorité en matière de politique internationale, de programmation et de dépenses publiques afin de donner à tous les jeunes enfants un accès à des services de qualité capables d'améliorer leur santé, leur nutrition, leurs capacités d'acquisition et leur bien- être affectif.

"Enfin, le partenariat avec le secteur privé se hissera au rang de nos priorités pour les prochains mois et années. Le secteur privé représente pour l'UNICEF un partenaire de taille pour faire avancer l'agenda des droits de l'enfant".

L'UNICEF s'engage non seulement à promouvoir les droits de l'enfant dans les pratiques des affaires mais vise à encourager le secteur privé à investir davantage en faveur des communautés dans lesquelles il intervient.

"L'UNICEF a récemment entamé la conduite d'une étude d'impact sur les droits de l'enfant de la chaine de production et d'approvisionnement de cacao. Les résultats de cette étude serviront d'outils pour orienter le secteur privé et les différents acteurs dans le secteur dans la programmation en faveur des droits de l'enfant", a-t-il conclu.

Le programme pays de l'UNICEF (voir Annexe) soutient les priorités nationales de développement visant à améliorer la situation des enfants et des femmes en Côte d'Ivoire. Le cadre de coopération de l'UNICEF s'articule autour de la survie et du développement de l'enfant, de l'éducation, de la protection de l'enfant, de la lutte contre et la prévention du VIH/Sida, de l'inclusion sociale ainsi que des interventions transversales de politiques sociales, de suivi et évaluation et de communication.

Articles associés


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur