Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 25 mai 2016 par L'intelligent d'Abidjan

Dans la politique de réforme de la filière anacarde, lancée en 2013 par le gouvernement ivoirien et dont l'un des axes majeurs est la formation des producteurs, il est prévu un atelier de formation à Brobo dans le département de Bouaké.

Cette formation destinée à une centaine de producteurs d'anacarde et une vingtaine de conseillers agricoles, se tiendra du 26 au 28 mai 2016 à Brobo. Elle se déroulera en deux étapes, à savoir la phase théorique et la phase pratique. Elle portera sur la sensibilisation des producteurs sur les ravageurs de l'anacarde et démonstration sur les moyens de lutte . En initiant cette formation, la direction générale du Conseil coton anacarde satisfait à l'une des préoccupations exprimées par les producteurs, qui est l'intensification de la lutte contre les maladies et insectes ravageurs dans les plantations d'anacarde. En initiant cet atelier, l'objectif des organisateurs est de sensibiliser les producteurs et acteurs de la filière de l'anacardier à la gestion des insectes ravageurs afin de réduire les infestations et augmenter la productivité. Il s'agira d'outiller les producteurs à comprendre le comportement et le cycle de vie du ravageur. Il vise également à savoir identifier les différents stades de développement de l'insecte ainsi que les pertes dues aux attaques des insectes. Cet atelier proposera des mesures de prévention et de protection contre les attaques des insectes.

Cette session de formation qui s'inscrit dans la politique réformiste de la filière anacarde, est la résultante de la convention cadre tripartite signée le 21 mars 2014 entre le Conseil du coton et de l'anacarde, le Firca et l'Anader. Par la suite, cette convention a été suivie de la signature de contrats spécifiques en août, entre le Firca, la Direction générale de l'Anader d'une part et entre le Firca et cinq (05) Directions régionales d'autre part. Après une année d'exécution du projet, on dénombre 102 000 producteurs déjà bénéficiaires des programmes d'encadrement. A ceux-ci s'ajoutent 150 conseillers agricoles qui ont été également formés.

Ernest Famin


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur