Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 4 fevrier 2016 par La Tribune Ivoirienne

Alors qu'ils seront de farouches adversaires à l'occasion de leur match de la deuxième demi-finale du Chan 2016, cet après-midi à Kigali au Rwanda, la Côte d'Ivoire et le Mali présentent d'amusantes similitudes. Pas seulement parce qu'on retrouve des Ivoiriens d'origine côté malien, mais il y a bien plus. Alors que les deux sélections présentent des joueurs issus de la formation, les deux pays sont ceux dans lesquels le Français Jean-Marc Guillou aura exercé. En effet, après avoir permis au Pays des Eléphants d'avoir une génération exceptionnelle et pleine de talents, avec les Yaya Touré, Gervinho, Kolo Touré, Auruna Dindané, Kalou Salomon et autres, le Français continue d'implémenter sa science du côté de Bamako, où il a monté un centre devenu une vraie pépinière pour les sélections des jeunes du Mali. Pourtant, la similitude ne s'arrête pas à ces niveaux seulement. Le paradoxe, c'est que les deux pays connaissent des parcours dignes d'éloges au Chan 2016, alors que les divisions sont plus que profondes au niveau de leurs fédérations respectives. En somme, deux footballs malades au sommet mais qui gagnent pourtant. Parce qu'il y a une base qui permet de colmater les brèches. La dernière similitude et non des moindres, c'est qu'ils n'étaient pas beaucoup à parier un kopeck sur les Aigles et les Eléphants, quand ils quittaient respectivement Bamako et Abidjan pour le Rwanda. En somme, Maliens et Ivoiriens sont les deux belles surprises de ce Chan.

PB


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur