Identifie Toi     Inscris Toi

dimanche 1 novembre 2015 par Autre presse

?'Election c'est pas Gnaga'': c'est le slogan diffusé à longueur de journée pour les populations ivoiriennes.
Le message semble avoir été bien compris jusque-là. On espère que, pendant et après le vote et jusqu'à la proclamation des résultats, le slogan ?'ELECTION N'EST PAS GNAGA'' sera scrupuleusement respecté, tant dans la lettre que dans l'esprit.
Au-delà de ce slogan, les ivoiriens ont bien des raisons de voir et de croire qu'effectivement : ?'ELECTION C'EST PAS GNAGA''.
Il suffit pour cela de regarder le parcours impressionnant de deux géants de la politique ivoirienne, deux héritiers de Felix Houphouët-Boigny, le digne père de notre nation. Ces deux personnalités ont vécu des moments difficiles. Elles se sont même affrontées directement pendant les élections de 2010. Finalement les deux ont accepté les résultats issus des urnes. Mieux, ces deux géants de la politique se sont unis pour consolider et finaliser ce processus d'alliance.
Donc, au-delà du slogan ?'ELECTION N'EST PAS GNAGA ?', Henri Konan Bédié (HKB) et Alassane Ouattara (ADO) sont des exemples palpables et vivants du fait qu'il est possible de se battre politiquement et se retrouver ensuite ensemble pour travailler la main dans la main.
Alors, comment faire en sorte que ce modèle HKB/ADO soit possible à tous les niveaux de la société ?
Nous énonçons ci-après quelques qualités essentielles qui aideront certainement à atteindre ce modèle, si les hommes politiques s'y engagent:
1. L'honnêteté intellectuelle : Se connaître soi-même ?'en détail'', comme le diraient les ivoiriens, et connaitre entièrement aussi son adversaire avant de l'affronter.
2. Le respect de ses partisans : ne jamais faire croire à ses partisans ceux dont on n'est pas capable, alors qu'on sait intérieurement ne pas pouvoir le faire.
3. Avoir les moyens matériels, techniques, financiers et humains pour mener sa politique et sans se ruiner après les élections.
4. Prendre le minimum de risques dans l'aventure politique en n'exposant ni ses enfants, ni ses parents, ni ses relations ou sa région. Autrement dit, quelle que soit son ambition politique, penser tout d'abord et surtout aux intérêts de son environnement social immédiat.
5. ?'Jouer en équipe'', c'est-à-dire avoir un esprit d'équipe. Quelles que soient ses idées, elles ont besoin d'être muries par une équipe pluridisciplinaire et acceptée par vous et par vos militants et partisans.
6. Ne pas croire ou faire croire qu'en cas de défaite, c'est la fin du monde. La politique est une succession de déboires, de défaites, de victoires et de frustrations.
7. Quelles que soient les circonstances, ne chercher ni à humilier, ni à jeter l'opprobre sur vos adversaires d'un jour. Car c'est peut être un allié de demain. Qui sait ? Ne jamais dire jamais en politique.
8. Être en éveil. Ne pas foncer tête baissée. Evaluer régulièrement et constamment sa progression dans l'opinion publique nationale et internationale. Procéder à des évaluations internes et aussi avoir recours à des évaluations indépendantes.
9. Ne jamais minimiser l'adversaire quelle que soit sa taille. En reconnaitre ses qualités et ignorer ses défauts.
10. Ne jamais fermer la porte à son adversaire. Toujours laisser une opportunité que vous pourrez exploiter un jour.
11. Ne rater aucune occasion d'être solidaire sincèrement avec l'adversaire dans les questions humaines et sociales de la Nation.
12. Et quand vous remportez les élections, vous devez être le premier à être magnanime, aussi bien dans la parole que dans les actes, vis-à-vis de vos adversaires et de leurs partisans.
13. Quand vous perdez les élections, commencez à préparer la prochaine victoire en préservant l'intégrité physique et morale de vos partisans et ne refusez jamais la main tendue de l'adversaire. ?'Election ce n'est pas GNAGA''. La politique est l'art du compromis dynamique.
14. Etre flexible et créatif : En politique il faut être intelligent. Et l'intelligence est définie comme la capacité à s'adapter aux situations les plus défavorables.
15. L'homme politique doit être courageux aussi bien face à ses adversaires que face à ses partisans. Face aux uns, il doit défendre ses idées et face aux autres, il doit être honnête et dire la vérité qui s'impose et leur demander d'accepter cette vérité qui est : ?'ELECTION C'EST PAS GNAGA''
16. L'homme politique doit toujours préserver l'avenir de son parti, de ses partisans, et de son pays. Il doit constamment faire en sorte qu'après lui, ce ne soit pas le déluge pour le pays et les siens ;
17. Enfin, la démagogie, l'arrogance et la haine gratuite sont des défauts incompatibles avec la politique. Ces trois défauts peuvent mettre fin brutalement à toute carrière politique.
En parcourant les 17 qualités et recommandations ci-dessus, et à la lumière du parcours des deux présidents héritiers directs du père de la nation ivoirienne, on ne peut qu'être fier de la Côte d'Ivoire, championne toute catégorie (productions agricoles, minières, énergétiques et même dans le football, etc.).
En politique aussi, la Côte d'Ivoire donne un exemple en la matière. Car du moment où en Afrique les élections sont des occasions de joutes oratoires et physiques entre les principaux hommes politiques, ici chez nous les deux forces principales font alliance pour le bonheur du pays.
Mieux elles ont promis de travailler encore ensemble pour des années et des années. Alors qu'en Afrique, la plupart des chefs d'Etat veulent s'éterniser au pouvoir par tous les moyens, en Côte d'Ivoire, le potentiel gagnant des élections de 2015 a déjà décidé de ne pas être candidat en 2020 ; instaurant ainsi une culture d'alternance au pouvoir sans surprise. Pour les affiches publicitaires de l'élection présidentielle, ADO et HKB sont ensemble comme pour dire :  c'est une équipe qui est au pouvoir et non un individu . Pour leurs partisans, c'est le gage de la paix et d'un modèle de réconciliation achevée. Pour les observateurs internationaux, c'est le gage de la stabilité politique. Pour les investisseurs tout court, c'est la garantie tout risque dont ils ont besoin pour travailler sur le long terme.
... suite de l'article sur Autre presse


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur