Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 3 aout 2015 par Le Quotidien d'Abidjan

L'arrestation de Joseph Titi, patron du journal ?'Aujourd'hui'' continue de susciter la réaction des partis politiques et des organisations de la presse privée.

Le Directeur de Publication (DP) du quotidien ?'Aujourd'hui'', Joseph Titi Gnahoua, est, depuis quelques jours, incarcéré à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA) pour ses écrits. La privation de liberté aux journalistes, dans l'exercice de leur métier, est un obstacle à la liberté de la presse dans un pays qui se veut un Etat de droit comme le nôtre. C'est pourquoi, le Forum des Directeurs de Publication de Côte d'Ivoire (FORDPCI) ne saurait rester silencieux face à la mise en détention du Directeur de Publication Joseph Titi Gnahoua, une détention qui, du reste, porte une atteinte grave à la liberté de la presse en Côte d'Ivoire. Surtout que, et cela est à souligner, l'emprisonnement de ce journaliste est aussi et surtout une violation du principe de la dépénalisation des délits de presse consacrée par la loi du 14 décembre 2004 portant régime juridique de la presse en Côte d'Ivoire. Au demeurant, nous, Directeurs de publication de Côte d'Ivoire, condamnons la détention du DP du quotidien ?'Aujourd'hui''. Le FORDPCI appelle à la mise en liberté de Joseph Titi Gnahoua et demande au président de la République de faire prévaloir son attachement à la liberté de la presse pour que le Directeur de Publication de ?'Aujourd'hui'' sorte de prison. Par ailleurs, le FORDPCI invite tous les Directeurs de Publication de Côte d'Ivoire à se mobiliser pour apporter le soutien qu'il faut au DP Joseph Titi Gnahoua.

Charles Lambert TRA-BI
Président du FORDPCI


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur