Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 30 juillet 2015 par AIP

Abidjan - Le gouvernement ivoirien appelle à une prise de conscience collective pour engager la lutte contre la Traite des êtres Humains, un phénomène dont l'ampleur aujourd'hui nécessite l'implication de tous, indique la ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l'Enfant, Anne Désirée Ouloto, à l'occasion de la célébration, jeudi, du 3ème anniversaire de la Journ& eacute;e Mondiale de la Dignité des Victimes de la Traite des êtres Humains.

"Cette lutte doit nous interpeler tous, parce que le drame de la traite des êtres humains se vit dans nos maisons, dans notre voisinage, hors de notre pays et avec nous-mêmes, en tant qu'acteurs, soit principaux, soit secondaires ou tout simplement victimes collatérales", a signifié Mme Ouloto.

Ainsi, en appelant à leur esprit citoyen, la ministre ivoirienne de la Solidarité exhorte ses compatriotes à "prendre une part active" à la lutte contre cette traite, un fléau, qui a-t-elle déploré, "prend à travers le monde entier et spécifiquement dans la sous-région ouest africaine, des proportions alarmantes".

Pour Mme Ouloto, il s'agit notamment pour les Ivoiriens de "contribuer à la sensibilisation sur ce ph&ea cute;nomène criminel, en dénonçant les trafiquants et les exploiteurs, et surtout en aidant à protéger et à préserver la vie des victimes".

Il est ainsi question, pour eux, d'accompagner la volonté clairement affirmée du gouvernement de dresser en Côte d'Ivoire, un rempart solide qui fait échec aux trafiquants d'êtres humains et qui a permis au pays d'enregistrer "des avancées significatives" ces dernières années.

Instituée par la Résolution 68/192 de l'Assemblée Générale des Nations-Unies, en 2013, la Journée Mondiale de la Dignité des Victimes de la Traite des êtres Humains, célébrée, le 30 juillet, est l'occasion pour la communauté internationale de faire connaître la situation des victimes et favoriser par la m ême occasion, la promotion et la protection de leurs droits.

(AIP)

kg/ask


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur