Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 8 juin 2015 par Xinhua

Les attaques répétées des troupeaux d'éléphants sèment l'inquiétude au sein des habitants de plusieurs villages de la région de Grand Lahou et de Fresco (sud), ont indiqué dimanche des villageois à Xinhua.

A en croire ceux-ci, ces animaux féroces probablement sortis la forêt classée de Dassioko, située dans la zone, se retrouvent par moment sur le chemin des villageois qui partent pour leurs travaux champêtres.
Les pachydermes s'attaquent non seulement aux plantations, mais aussi aux humains.

Plusieurs planteurs ont ainsi momentanément abandonné leurs plantations pour éviter de se retrouver nez-à-nez avec les animaux agressifs.

"C'est la désolation au sein des villageois riverains qui ont perdu leurs productions en cette période de semences", a confié Lambert Krou, responsable d'une ONG locale.

Pour des autorités forestières, l'action humaine se trouve à la base de ces agressions répétées des buffles et éléphants.

"L'on assiste à une destruction de l'habitat naturel de ces animaux qui par ailleurs sont menacés par les braconniers. Les éléphants et buffles ayant perdu leur habitat, se retrouvent hors du parc et constituent un danger pour la population", a expliqué un officier de la police forestière.

L'éléphant qui représente le symbole de la République de Côte d'Ivoire fait partie des espèces protégées dans le pays.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur