Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 17 mars 2015 par AIP

Abidjan - Le secrétaire général du syndicat national des agents de la presse privée de Côte d'Ivoire (SYNAPP-CI), Guillaume Gbato, dit ne pas se reconnaître dans les accusations portées à son encontre par le trésorier général démissionnaire du syndicat, Dago Wakouboué, dans le cadre d'une affaire de détournement des fonds alloués au SYNAPP-CI.

Lors d'une conférence de presse tenue mardi au siège du syndicat à Adjamé (Aidjan), Guillaume Gbato a invité les membres du SYNAPPCI à en référer au congrès prévu du 26 au 28 mars, choisissant de "s'abstenir de tout propos dans la presse" avant cette échéance.

Guillaume Gbato est accusé par le trésorier de son syndicat, Sam Wakouboué, d'avoir détourné plusieurs millions de FCFA, bradé le véhicule de service et causé divers autres préjudices au détriment du SYNAPP-CI.

"Cinq membres sur 15 de la direction du syndicat ont marqué leur désaccord. Les deux autres tiers nous soutiennent. Allons au congrès, qui seul, selon les textes du syndicat, est souverain pour décider en la matière", a expliqué Guillaume Gbato.

"Je ne reconnais pas. Je n'endosse pas ce qui été dit par mes détracteursé", a-t-il insisté.

Peu avant la conférence de presse, Guillaume Gbato recevait des responsables d'organes de presse dans le cadre de la mise sur pied de la plateforme d'une intersyndicale de dix syndicats du secteur de la presse.

aaa/ask


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur