Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 30 decembre 2014 par Le Sursaut

Voici les disciplines qui ont fait honneur à la Côte d'Ivoire !
A 48 heures de 2015, Le Sursaut revient sur les disciplines sportives qui auront tiré leur épingle du jeu et fait honneur à la Côte d'Ivoire, au plan international en 2014.


Le football ivoirien, malgré l'élimination précoce des Eléphants séniors en Coupe du monde au Brésil, a frappé un sacré coup en 2014 : toutes les sélections nationales seront présentes aux différents rendez-vous continentaux en 2015, après les qualifications acquises en 2014. Ainsi, les Eléphants seront à la Can 2015 en Guinée Equatoriale, les Eléphanteaux (cadets et juniors) seront à la Can 2015 de leur catégorie au Niger et au Sénégal, les Eléphants Beach Soccers seront aussi d'attaque à la Can et enfin, les Eléphants dames seront au Mondial au Canada en 2015, après leur médaille de bronze remportée lors de la Can en Namibie en 2014. Nous travaillons et les résultats parlent pour nous. Nous n'aimons pas trop nous étaler sur ce que nous faisons, mais tout le monde voit les résultats , a confié le président de la Fif, Sidy Diallo, au détour d'une conversation. En club, le Sewé Sport de San Pedro est passé in extremis d'une couronne africaine. En finale de la Coupe de la Confédération, les Portuaires de San Pedro conduits par Roger Assalé, supersonique, ont buté sur l'ogre égyptien qu'est Al Ahly, en décembre dernier. Nous reviendrons encore plus forts , a promis le mentor du Sewé Sport, Eugène Diomandé. A côté de ses satisfactions, il y tout de même des déceptions dues en partie aux Eléphants. En 2014, l'équipe nationale A s'est fait éliminer dès l'étape de la phase de poule du Mondial brésilien. Là où ils n'avaient besoin que d'un petit nul pour accéder en huitièmes, les Eléphants se sont inclinésdevant les Grecs. Après cet épisode, Didier Drogba et Didier Zokora ont mis une croix sur la sélection, à la surprise générale. Autre fait à ne pas ignorer en 2014, les relations difficiles entre la tutelle et la Fédération, à propos du financement des compétitions. Peut-on espérer qu'en 2015, tout ira pour le mieux entre le ministre Alain Lobognon et le président de la Fif, Sidy Diallo ? Si au football, l'on parle assez de qualifications, au taekwondo, il est question de médailles et non des moindres.


Les taekwondo in toujours au top

Le président de la Fédération ivoirienne de taekwondo, Bamba Cheick Daniel, a bien réussi à redorer le blason de la discipline en Côte d'Ivoire. C'est la meilleure fédération en Côte d'Ivoire , ne cesse de répéter le ministre Alain Lobognon, à chacune de ses sorties. En fait, les années passent et se ressemblent en termes de lauriers pour le taekwondo. Cette année, Gbagbi Ruth, Logbo Peken et leurs coéquipiers ont conservé leur titre de champion d'Afrique. C'était en mai dernier au Maroc. Ils ont glané 13 médailles dont 4 en or, suffisantes pour devenir la première nation à conserver deux ans de suite, son titre. En novembre à Dakar, les Eléphants taekwondo in, termineront champions du monde francophone. Et les dames boucleront la boucle, au Mexique, avec le titre de vice-championne du monde. C'est sûr qu'avec un peu de moyens, le taekwondo pourra faire honneur au drapeau tricolore et se qualifier avec une bonne équipe pour les JO de Rio en 2016. L'athlétisme, le sport automobile et les sports paralympiques ont aussi émerveillé en 2014.


Gary Chaynes ressuscite les bolides

Je remercie tous ceux qui ont cru en moi. Je n'oublie pas le président de la Fisa, Alain Ambrosino pour tous ses efforts , a fait remarquer Gary Chaynes, après son titre de champion d'Afrique des rallyes, remporté en novembre dernier. Sur une Mitsubishi Evo 10, l'Ivoirien, a déjoué tous les pronostics sur les circuits de Madagascar, d'Afrique du Sud, du Kenya ou encore de la Tanzanie, pour s'inviter sur la plus haute marche du podium. Gary Chaynes est désormais le deuxième pilote ivoirien à gagner le graal continental après Alain Ambrosino qui l'a raflé à trois reprises (1983, 1986 et 1987). En 2015, le jeune pilote et son copilote Romain Comas seront présents au championnat du monde, si le Gouvernement décide vraiment de les accompagner en mettant à leur disposition des moyens financiers. En athlétisme, Murielle Ahouré et Koffi Hua ont séduit à Marrakech au Maroc lors du 19e championnat d'Afrique de la discipline. Pour sa première sur le continent, la vice-championne du monde, Murielle Ahouré a gagné la médaille d'or au 200 m après avoir raté de peu l'or au 100m. Avec deux médailles (or et argent), la sprinteuse ivoirienne n'a pas déçu. Mails c'est Koffi Hua qui aura volé la vedette à Ahouré à Marrakech. Il a remporté les finales du 100 et 200m. Nos athlètes font beaucoup pour la Côte d'Ivoire. S'ils sont soutenus financièrement et s'ils se préparent dans de meilleures conditions, il n'y a pas de raison qu'ils ne remportent pas de lauriers , croit pour sa part le président de la Fédération ivoirienne d'athlétisme Nicolas Débrimou. Au niveau des sports, en 2014, les Eléphants handicapés ont pris part au meeting international de Tunis en Tunisie. Comme d'habitude, Noumbo Kouamé Jean-Luc et ses amis ont raflé assez de médailles, 15 au total dont 6 en or. Sans grands moyens, nous portons le drapeau ivoirien très haut. Nous espérons que la tutelle pourra nous aider comme il le faut en 2015 et aussi que de bonnes volontés viendront à notre rescousse . Le Maracana que d'aucuns considèrent comme un sport de loisirs, a animé avec brio l'année avec un titre de champion d'Afrique (sic) remporté au Niger. Les sports équestres, le tennis de table et même le judo ont fait flotter le drapeau ivoirien dans les airs. Véritable bémol, c'est que la plupart des dirigeants ne savent pas ou refusent de communiquer. Pour quelles raisons ? Nul ne le sait véritablement.

AS


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur