Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 31 octobre 2007 par Fraternité Matin

Dimanche dernier, recevant la communauté burkinabé au complexe sportif de Yopougon, le Chef de l'état a annoncé cette décision. Réactions. Le Président Gbagbo a fait un grand discours, dimanche, au stade municipal de Yopougon où j'étais moi-même présent. Et vous avez constaté qu'il a été très applaudi lorsqu'il a annoncé qu'il proposait la suppression de la carte de séjour. Cette suppression, je le dis aujourd'hui, avait été envisagée par le Président Félix Houphouet-Boigny, de son vivant. Il s'en était ouvert à moi dans son lit d'hôpital à Paris. Il avait fait remarquer que la carte de séjour et le contrôle qu'en faisaient les forces de l'ordre allaient tuer sa politique d'intégration mise en place avec ses compagnons du RDA. Et qu'il ne pouvait pas accepter cela. Au PIT, nous attendons que la décision soit prise pour réagir. Je pense qu'il va analyser le pour et le contre de cette décision qui, pour l'heure, ne peut pas engager toute la nation. Au PIT, nous mettons cette annonce sur le compte du slogan d'un meeting. ".
propos recueillis par
Emmanuel Kouassi
Tano Fidèle (MFA)
En décidant de supprimer la carte de séjour, le Chef de l'Etat vient de décider de la réparation d'une grande injustice. Une injustice que le MFA a toujours dénoncée, estimant qu'il n'est pas normal de demander à des immigrés dont les parents ont vécu pendant plusieurs décennies ici, et qui n'ont pas la nationalité ivoirienne rien que par ignorance, de payer une carte de séjour. Encore que l'objectif de l'instauration de la carte de séjour en 1990 était de renflouer les caisses de l'Etat. Mais, comme l'a reconnu le Président Laurent Gbagbo, les policiers en ont fait un fonds de commerce, de racket. Il était donc temps qu'on y mette fin. Le MFA salue donc cette proposition du Chef de l'Etat de la supprimer.
Propos recueillis par
Pascal Soro
Propos recueillis par
Abel Doualy
Kouablan François (SG du PIT)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur