Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 16 octobre 2014 par Xinhua

Vainqueurs par 2-0 des Leone Stars de Sierra Leone mercredi à Yaoundé, les Lions Indomptables du Cameroun se sont vus contraindre à la relance de la course à la qualification pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations de football (CAN) prévue en janvier-février 2015 au Maroc, après la victoire 4-3 de la RDC sur la Côte d'Ivoire le même jour à Abidjan.

Pour sa troisième victoire après celles arrachées en septembre face à la République démocratique du Congo (RDC) par 2-0 à Lubumbashi et la Côte d'Ivoire par 4-1 à Yaoundé, le Cameroun, à la recherche des honneurs perdus après son absence lors des deux précédentes éditions respectivement organisées par le Gabon et la Guinée équatoriale en 2012 et l'Afrique du Sud en 2013, totalise 10 points.

Favori des pronostics, le leader du groupe D de l'ultime tournoi qualificatif de la CAN-2015 avait été accroché 0-0 samedi par les Sierra Léonais, alors en déplacement à Yaoundé au lieu de Freetown pour cause de l'épidémie d'Ebola qui sévit dans leur pays et à l'origine d'un "règlement sanitaire spécial" décidé à leur encontre par les autorités camerounaises pour toute la durée de leur séjour.

Pour la revanche de mercredi, le coach sierra léonais John Agina Sesay a reconnu la valeur d'une "grande équipe" aux Lions Indomptables, emmenés par le technicien allemand Volker Finke, maintenu en dépit d'une participation désastreuse à la récente Coupe du monde de football au Brésil ayant pourtant entraîné des réajustements au sein de la sélection, sous l'impulsion du pouvoir de Yaoundé.

"La victoire du Cameroun, ce n'est pas une surprise", a renchéri Umaru Bangura, le capitaine de ces Leone Stars, battus tour à tour auparavant par la Côte d'Ivoire et la RD Congo, et derniers avec 1 point pour trois défaites et un match nul arraché au Cameroun. "On a joué un beau match contre le Cameroun (...) On n' a pas eu la chance de marquer des buts", a-t-il ajouté.

Triomphe modeste, le sélectionneur camerounais a lui aussi fait part d'un adversaire "très très difficile à gagner", qui a donné du fil à retordre aux Eléphants de Côte d'Ivoire.

Concernant ses poulains qui évoluent aujourd'hui sans les ténors à l'instar de l'attaquant vedette et capitaine Samuel Eto'o Fils, meneur d'une fronde liée à la revendication des primes de participation ayant causé un blocage d'environ 24 heures pour le départ de la sélection pour le Mondial-2014, Volker Finke rappelle que "c'est une équipe en reconstruction. Il y a des choses qu'on peut faire mieux. Finalement,c'était un match contrôlé".

"La reconstruction, quand on est dans une équipe comme le Cameroun,ça prend du temps. Le match d'aujourd'hui, on a essayé de travailler pour trouver des solutions (...) Il y a des joueurs inexpérimentés", a souligné pour sa part le capitaine Stéphane, auteur du deuxième but (7e mn) contre la Sierra Leone, juste quatre minutes après celui de Léonard Kwekeu à 3e mn du match.

Deux journées sont encore au programme du tournoi qualificatif de la CAN-2015. Ses deux suivants immédiats comptant chacun 6 points pour deux victoires et deux défaites, le Cameroun attend de recevoir la RD Congo le 14 novembre à Yaoundé, avant d'affronter cinq jours plus tard la Côte d'Ivoire à Abidjan.

En cas de victoire sur les Léopards congolais, les Lions Indomptables porteront leur compteur de buts à 13 points, synonyme d'une qualification, retardée par la victoire de ces derniers sur les Eléphants, pour le rendez-vous marocain prévu du 17 janvier au 8 février 2015, sous l'égide de la Confédération africaine de football (CAF).

Mais une défaite ne serait pas la bienvenue et le Cameroun serait contraint à s'imposer une nouvelle fois face à la Côte d' Ivoire le 19 novembre, afin d'obtenir son ticket de qualification.
L'actuel tour éliminatoire se joue avec un total de 28 équipes, réparties dans 7 poules. Parmi elles, 15 seront retenues, soit les 2 premiers de chaque poule et le meilleur 3e des 7 poules. En sa qualité de pays hôte de la compétition qu'elle devra abriter, le Maroc est qualifié d'office.

A cause des ravages causés par l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest, obligeant certains pays à fermer leurs frontières avec ceux touchés par la maladie, dont la Sierra Leone, les autorités marocaines ont suggéré un report de calendrier de la future CAN, la CAF s'y est opposée.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur