Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 27 septembre 2014 par APA

La Côte d'Ivoire souhaite faire partie des 50 premiers pays dans le classement Doing business à moyen terme, contre celui de la 160 ème place qu'elle occupe à ce jour, a déclaré le Premier ministre ivoirien à l'occasion de la clôture de l'atelier de présentation de l'agenda 2015 des réformes Doing business, a constaté APA, sur place dans la capitale économique ivoirIenne.

Selon le Premier ministre ivoirien, le rythme des réformes pour l'amélioration de l'environnement des affaires doit être accéléré pour atteindre cet objectif en s'inspirant des pays comme le Rwanda et le Singapour.

?'Ces réformes visent à accroître les investissements privés afin d'en être le moteur de l'économie pour la création d'emplois pour les jeunes et les femmes'' a fait remarquer M. Duncan.

Quant au Directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI), Nomel Essis, il a souligné que la Côte d'Ivoire a "terminé avec 7 indicateurs Doing business totalisant 14 mesures de réformes réalisées en 2014".

En outre M. Essis a indiqué que 31 réformes ont été identifiées dont 14 l'année dernière et 17 nouvelles autres analysées à court, moyen et long terme.

Pour l'obtention des prêts, le CEPICI, selon son directeur général, s'est engagé à favoriser la gestion électronique et géographique unifiée du Registre des suretés avec une base de données indexée suivant les noms des débiteurs entre autres.

Au chapitre du commerce transfrontalier, le CEPICI compte rendre opérationnel le Guichet unique du commerce extérieur (GUCE).

A moyen terme, le Dg du CEPICI a indiqué qu'il sera garanti, la qualité de l'octroi des permis de constructions par l'institution de mécanisme de délivrance de ce permis fondé sur la gestion du risque. Pour ce qui est du raccordement à l'électricité, le CEPICI envisage de réduire les coûts de raccordement à l'électricité de 20,47 millions à 17 millions FCFA.

A long terme, le Centre de promotion et des investissements en Côte d'Ivoire, prévoit, au titre de l'indicateur de protection des investisseurs, de favoriser l'annulation de certaines conventions réglementées conclues par les organes de sociaux préjudiciables aux intérêts de l'entreprise.

En 2012, la Côte d'Ivoire s'est engagée dans la mise en ?uvre d'un programme de réformes visant à atteindre une croissance à deux chiffres pour une économie émergente en 2020. Le pays entame en 2015, sa troisième année consécutive de réformes pour l'amélioration de l'environnement des affaires après celles de 2013 et de 2014.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur