Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 29 aout 2014 par CGECI

En raison de la dangerosité du virus Ebola, l'économie sous régionale et nationale est ainsi menacée, car de part son impact sur le capital humain, l'épidémie Ebola limite les déplacements, entraîne une psychose au sein de la population et ralentie l'activité industrielle et commerciale. La CGECI (Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire), le patronat ivoirien, a mis sur pied un Comité de crise qui travaille de concert avec la CECI (Coalition des Entreprises de Côte d'Ivoire contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme). Pour marquer son engagement auprès des entreprises dans la lutte contre cette maladie, la CGECI a organisé le jeudi 28 Août 2014 à Ivotel Plateau, une rencontre de sensibilisation des acteurs du secteur privé sur l'épidémie Ebola avec pour thème Epidémie à virus Ebola, mesures de prévention et de prise en charge. L'objectif étant d'informer les acteurs du secteur privé sur les mesures à prendre dans le cadre de la réponse du secteur privé face à l'épidémie Ebola et présenter le kit minimum de biosécurité.
Les explications venu de l'INHP
Deux exposés suivis d'une démonstration du port de la combinaison de protection des équipes médicales ont meublé cette séance. L'on retient de l'exposé fait par le Professeur TIEMBRE Isiaka de l'institut Nationale d'Hygiène Publique (INHP) qu'il existe 05 espèces de Virus Ebola : Ebola-Bundibugyo (Ouganda), Ebola-Côte d'Ivoire (apparu brièvement en 1994), Ebola-Reston (USA), Ebola-Soudan (Soudan) et Ebola-Zaïre (RDC). Ce virus à mortalité très élevé résiste à une température de 4°C et reste stable pendant une période indéterminée à 70 °C. Ce qui veut dire qu'un aliment conservé dans un réfrigérateur conserve aussi le virus. Par contre il ne résiste pas à la chaleur (15 mn à 50°C), à la lumière(UV) causant une dessiccation lente, aux solvants des lipides (éther, chloroforme). Il est aussi inactivé par eau de Javel (3°), Savon, Acide phénique, le formol et à ammoniums quaternaires. Quant au gel-hydro-alcoolique (70%) actuellement en vogue, il n'est efficace que s'il est utilisé après un lavage des mains au savon. Selon le professeur Tiémbré, le diagnostic de la maladie se caractérise par une forte fièvre (T°≥ 38 C) +/- saignement (épistaxis, hématémèse, rectorragie etc), associée à au moins un des facteurs d'exposition suivants : Séjour dans une zone où sévit une épidémie de Fièvre Ebola ; Contact avec une personne atteinte ou décédée de Fièvre Ebola ; Contact avec un animal mort ou malade.
Les éclaircis de l'institut pasteur
Une affirmation soutenue par le Docteur ADJOBOUA de l'institut pasteur d'Abidjan qui a exhorté les médecins à commencer leur diagnostique par un interrogatoire du patient. Ils doivent obligatoirement s'assurer que n'importe quel malade, en plus de la fièvre et des saignements, doit remplir impérativement les trois autres conditions suscitées, pour être suspecté d'atteinte d'Ebola, avant les analyses. Pour contracter l'Ebola, a-t-il expliqué, il faut absolument un contact avec une personne atteinte et en phase maladive, puisque durant la phase d'inculpation, la personne atteinte n'est pas contagieuse. Chez soi à la maison, faire une fièvre et dire qu'il s'agit d'Ebola n'est pas possible, sans un contact avec un malade ou un animal affecté . Souligne-il. Le Dr ADJOBOUA a en outre expliqué que le virus ne résiste pas plus d'une minute sur une surface inerte (poigné de porte, table, chaise etc.). Il n'y a pas d'Ebola en Côte d'Ivoire, car ce n'est pas une maladie qu'on peut cacher vue le nombre de mort qu'elle occasionne en un temps record . soutient Dr ADOBOUA. Les mains sont les premières sources de contamination voilà pourquoi se laver les mains avec le savon constitue le premier geste à respecter. La séance de présentation s'est terminée par une démonstration du port de l'équipement des médecins.




Inscrivez vous pour postez un commentaire sur