Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 5 juillet 2014 par AIP

Yamoussoukro - Deux étudiants ingénieurs en fin de cycle de l'école supérieur des travaux publique (ESTP) de l'institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (INP-HB) bénéficient d'un stage depuis des mois dans un centre de génie civil et sur un site de réacteur nucléaire, grâce à Razel Côte d'Ivoire, une entreprise spécialisée dans les travaux publics partenaire de l'institut a informé vendredi le DG de l'ESTP, Denis Konan.

Il s'agit de Mlle Cissé Binta, qui a travaillé sur l'utilisation des poudres de lancement pour des voussoirs de pont préfabriqué dans la base de Razel en France, et de Koua Christophe, sur les préparatifs de l'utilisation du recouvrement des aciers et des coupleurs de béton armé sur le site du réacteur nucléaire, un centre de construction de nouvelle génération, selon le directeur de l'ESTP.

Il a indiqué que ses étudiants présentent en septembre, leur soutenance de stage, dont les thèmes de recherche ont été choisis par l'entreprise Razel, qui a entièrement équipé et financé le stage des deux étudiants ivoiriens.

''C'est une première en Côte d'Ivoire pour un tel partenariat entre le secteur privé et le secteur public'' a confié le directeur de l'ESTP, lors d'une séance de travail avec l'entreprise partenaire. Il a également salué la ''responsabilité sociale de l'entreprise'' qui a compris l'utilité de soutenir la formation des cadres qu'elle veut intégrer.

''Le stage est très concluant'' a déclaré Georges Faix, le représentant de Razel Côte d'Ivoire, qui a promis d'intégrer Mlle Cissé qui a fait le stage de Razel Paris, dans l'effectif de l'entreprise en Côte d'Ivoire.

Il s'est dit également heureux d'avoir '' des partenaires humainement dynamiques'' et s'est dit prêt à reconduire l'expérience, et à reproduire la même démarche, avec '' une étape supplémentaire'' dans le partenariat avec l'INP-HB a confié M. Faix.

Le directeur général adjoint de l'INP-HB, Sangaré Moustapha, a au nom de l'institut salué ''l'entreprise citoyenne'' qui apporte son appui dans la professionnalisation de la formation, puis souhaité que l'Etat dans ses conventions prévoit des volets d'appui aux entreprises qui ont une valeur ajouté dans la formation de leurs élèves pour une meilleure employabilité.

nam/kam


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur