Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 23 juin 2014 par Soir Info

C'est une décision saluée par la chambre départementale des huissiers d'Abidjan, avec à sa tête Me Richmond N'Da et l'ensemble des acteurs de cette profession. Le vendredi 13 juin 2014, le tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau, en son audience correctionnelle, a requis, à l'endroit du faux huissier, Me Ketouré Ahmadou Tidjane, huissier de justice ayant perdu cette qualité depuis le 15 mai 1987 suite à une faute grave (émission de chèque sans provision et abus de confiance. Il a été condamné à 5 ans de prison), une peine de 10 mois d'emprisonnement avec sursis. Cette chambre s'étant constituée partie civile, n'a sollicité qu'un franc symbolique à titre de dommages et intérêts. Une décision entendue par le tribunal qui a fait obligation à Ahmadou Tidjane de verser un franc symbolique à la chambre pour le tort subi. Il était poursuivi pour violence et voies de fait, destruction de biens d'autrui, usurpation de titre ou de qualité. Mais avant, le procureur de la République a requis à son encontre deux ans d'emprisonnement ferme assorti d'une amende. Mais compte tenu du poids de l'âge de celui qui continuait de se faire passer pour un vrai huissier de justice à Port-Bouët, et de la maladie qu'il traîne depuis des lustres, le tribunal a dû réétudier sa sentence et lui a infligé cette peine. A noter que Me Ketouré Ahmadou Tidjane a été arrêté par la brigade de gendarmerie de l'aéroport, le mercredi 28 mai 2014, suite à un guet-apens, alors qu'il exécutait une fausse décision de justice. Notons qu'en plus d'avoir été le premier huissier de justice à être radié dans ce corps de métier, Me Ketouré Tidjane Ahmadou était auparavant recherché par les éléments de la brigade de cette gendarmerie.

Séverin DJAHA
Légende : Fac similé de l'arrêté portant destitution de Me Ketouré Tidjane Ahmadou (Ph. DR)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur