Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 14 juin 2014 par AIP

Abidjan - Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire Général des Nations Unies (RSASG) pour la Côte d'Ivoire, Arnauld Akodjènou, a participé jeudi à Abidjan, à la conférence des partenaires de l'Union du Fleuve Mano (UFM) organisée par le Secrétariat de l'Union, en collaboration avec l'UNOWA et le PNUD.

Pour M. Akodjènou, il était important que l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) participe à cette rencontre parce qu'elle se focalise sur la sécurité, rapporte un communiqué de presse de l'ONUCI. La sécurité et la protection des civils sont des éléments clé du mandat qui a été donné à l'ONUCI. De plus l'initiative de cette stratégie est soutenue par le Système des Nations Unies , a-t-il fait savoir.

Rappelant l'importance de la frontière ouest de la Côte d'Ivoire, le Représentant spécial adjoint a plaidé pour le renforcement de l'engagement des partenaires car selon M. Akodjènou, la sécurité et la stabilité de ces frontières sont critiques pour le bien-être des populations, la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire et dans l'ensemble de la sous-région.

Cette Conférence des partenaires de l'Union du Fleuve Mano sur la mise en ?uvre de la Stratégie pour la Sécurité Transfrontalière au sein de l'Union du Mano, a vu la participation des membres du Gouvernement de la Côte d'Ivoire, du Libéria, et des représentants de la Guinée et de la Sierra Leone, ainsi que de la CEDEAO et de la BAD, de l'Union Européenne, de l'OACI, des représentants du secteur privé de la sous-région et des Agences du Système des Nations Unies.

(AIP)
cmas


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur