Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 11 juin 2014 par AIP

Une somme de 20 millions Fcfa, issus du Fonds d'Appui aux Femmes de Côte d'Ivoire (FAFCI), mis en place par la 1ère dame, Dominique Ouattara, ont été octroyés, ce mercredi, à 50 femmes d'Agboville (Sud, région de l'Agnéby-Thiassa), dans les locaux de la Coopérative d'épargne et de crédit (Coopec) de ladite ville, en présence des autorités préfectorales locales.

La première tranche de l'appui financier, a concerné 40 femmes individuelles pour un montant de 200 000 Fcfa chacune et 10 associations féminines, qui ont perçu chacune 500 000 Fcfa.

Il faut avoir été préalablement inscrit, présenter un projet, avoir été fait l'objet d'un suivi par la COOPEC, avant d'être éligible, puis élu , a défini Mme Amin Assi Assita, gérante de la structure, lors de la remise des carnets aux bénéficiaires.

Ces montants, immédiatement disponibles, ont été placés dans des comptes d'épargne ouverts par les bénéficiaires, qui ont reçu des carnets de compte.

Les financements sont des prêts remboursables à taux réduits de 1% avait indiqué Mme Ouattara, lors de sa visite le 24 mai à Agboville.

Pour vous, mes s?urs d'Agboville, nous avons mis 50 millions Fcfa à votre disposition, première tranche du Fonds d'Appui aux Femmes de Côte d'Ivoire (Fafci) , avait ainsi lancé Mme Ouattara, avant d'inviter les femmes du département à aller s'inscrire dès le prochain jour ouvrable.

Toutefois, les inscriptions avaient débuté en 2012, avant de marquer une pause, pour reprendre en 2013, a révélé la porte-parole des bénéficiaires, Mlle Amaffi Michelle Eléonore.

Une liste de 50 autres bénéficiaires sera annoncée bientôt , ont assuré les responsables de la COOPEC, indiquant que plus de 3000 femmes sont déjà inscrites pour solliciter un prêt dans le cadre de ce projet.

Angoratchi Noël, secrétaire général 1 de préfecture, a remercié la première dame pour ce fond qui va aider la femme d'Agboville, à améliorer son revenu.
Il a rappelé que l'action de Mme Dominique Ouattara, s'inscrit dans la logique d'éradication de la grande pauvreté et de la lutte contre le chômage.

Le représentant du préfet a exhorté le premier groupe de bénéficiaires à respecter les échéances de remboursement, afin que d'autres femmes puissent aussi avoir accès à ce crédit à taux réduit.

Ne décevez pas la 1ère dame , a enjoint le secrétaire général de préfecture, pour qui, il est plus rentable de prêter ou donner à celle qui a déjà une petite activité, et qui saura donc la fructifier, plutôt que celle qui part du néant.

C'est ici à Agboville, que vous allez bâtir la nouvelle dynamique de réduction de la pauvreté , avait fait remarquer Adama Bictogo, député Agboville-commune et ex-ministre de l'Intégration africaine, le jour de l'annonce du don par Dominique Ouattara.

dd/tm


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur