Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par Fraternité Matin

Jean-Louis Moulod, conseiller à la Présidence de la République de Côte d'Ivoire, a appelé
hier l'ensemble des habitants de Grand-Bassam à adhérer à l'opération de recensement
général de la population et de l'habitat, lancée en mars par le gouvernement.
C'était à la place ?'Carrefour jeunesse'' de cette ville.
?'Il faut que les gens comprennent que l'action de recensement n'est pas un acte politique, mais un acte de développement. Car c'est en fonction de la masse, du nombre
d'habitants dans les zones que l'Etat travaille, met en place des projets liés aux besoins
de ces populations. Il y a donc lieu d'y adhérer pleinement.
Qu'on cesse de distraire nos parents en les entraînant sur le terrain politique qui n'a
pas sa place ici ?', a-t-il indiqué devant l'auditoire composé de la chefferie traditionnelle, des chefs de partis, des cadres et des autres couches sociales.
La délégation officielle composée du conseiller Jean-Louis Moulod, du préfet de département, M. Bedji Djauman Mathias et du député de Grand Bassam, Sériba Coulibaly, a profité de l'occasion pour expliquer à la population le bienfondé
des dernières lois votées à l'Assemblée nationale notamment la loi sur le mariage,
le foncier rural et celle relative à la nationalité.
Le député Sériba Coulibaly a demandé aux populations de sécuriser leurs terres à travers l'acquisition de titre foncier.
Quant au préfet, il a exhorté ceux qui, parmi les populations, seraient encore réticents
au recensement, de savoir raison garder et se faire recenser.
Le préfet a fait cas des personnes non désireuses de se faire recenser à Grand Bassam.

GUEU ÉDISON

CORRESPONDANT RÉGIONAL


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur