Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par AIP

Tiébissou - Le maire de Tiébissou (centre, région du Bélier) N'Dri Koffi Germain a annoncé pour bientôt, le jumelage entre sa commune et celle de Yamoussoukro.
A l'occasion mercredi, de la deuxième réunion ordinaire de l'exercice 2014 du conseil municipal, le maire a indiqué que ce projet est "imminent".

" Yamoussoukro étant la capitale politique et administrative de la Côte d'Ivoire et située à seulement 35 kilomètres, Tiébissou bénéficiera de beaucoup d'activités qui s'y dérouleront, le label de Yamoussoukro peut également booster l'ouverture de Tiébissou sur l'extérieur", a-t-il expliqué, avant d'ajouter que ce jumelage sera signé avec le maire de Yamoussoukro, Gnrangbé Jean, pendant la première édition de pâques de la région du Bélier qui aura lieu à Tiébissou du 17 au 20 avril.

"Le projet de protocole d'accord de jumelage, a pour objectif de réaliser des projets communs de développement économique et socioculturel et raffermir encore les liens "historiques et géographiques" qui existent entre les peuples des deux communes", a-t-il renchéri.
(AIP)
myk/gak/ask


AIP021
CI_Société/RGPH 2014: Les autorités de Tengréla mobilisent les populations locales


Tengréla, 18 avr (AIP)- Le secrétaire général de la préfecture de Tengréla, Bah-Bi Irié Jean-Paul, et le maire de Tengréla, Coulibaly Moussa, ont, de façon conjointe, appelé jeudi les populations à se mobiliser pour la réussite du RGPH, les appelant à ne pas ?' écouter les sons des sirènes'', au cours de la première session ordinaire du Conseil municipal pour l'année 2014.

N'ayez aucune crainte. Ce ne sont ni des voleurs qui viennent vous épier ni des espions du gouvernement. Ces questions visent à connaître le niveau de vie de la population, à identifier les besoins de celle-ci afin d'y répondre précisément, a expliqué le secrétaire général de la préfecture, rassurant les populations qui seraient réticentes à répondre aux agents recenseurs au motif que des questions seraient indiscrètes.

Le maire Coulibaly Moussa a, quant à lui, dénoncé les attitudes des personnes qui demanderaient aux populations de ne pas se faire recenser. Ce recensement n'est pas un acte politique mais un acte de développement. N'écoutez-pas ceux qui viennent vous demander de vous abstenir , a-t-il insisté.

De nombreux cas de refus délibérés dus au manque d'information ont été signalés dans le département, signale-t-on.
Certains fonctionnaires et agents des forces de sécurité ont refusé de se faire recenser, usant de stratagèmes pour ne pas recevoir les agents à cette tâche.

(AIP)
tmpo/tad/kkp/tm


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur