Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par AIP

Abidjan - Le retour en Côte d'Ivoire de quelque 4000 militaires exilés de la crise post-électorale et l'audience du Président Alassane Ouattara accordée à la délégation d'experts de la Confédération africaine de football (CAF), en mission pour évaluer la candidature de la Côte d'Ivoire, soit à la Can 2019, soit à celle de 2021, constituent les sujets phares abordés par les quotidiens ivoiriens, ce vendredi.

Le ministre auprès du président de la République, chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi, a animé, jeudi, une conférence de presse à son cabinet au Plateau, afin de faire le point de la situation des exilés militaires qui sont rentrés au bercail et de la libération des sites occupés.

?'Fraternité Matin'' titre à sa Une : 3000 faux militaires démasqués , quand le ?'Nouveau Réveil'' se veut plus explicite et écrit : seulement 210 sont de vrais militaires avec matricules .

?'L'Intelligent d'Abidjan (IA)'', pour sa part, revoit à la hausse ce chiffre en diffusant : ?'3095 personnes sur les 4008 qui ont regagné la Côte d'Ivoire n'étaient pas des militaires'' (selon Paul Koffi Koffi).

?'Après un tri et un profilage, il a été constaté qu'il y avait 174 doublons. Un deuxième tri des 3834 personnes restantes a abouti à l'enregistrement de 210 militaires dont 27 bénéficient des soldes depuis janvier 2014, pour avoir disposé d'un matricule.

Pour ce qui est des 3624 qui restent, certains sont des paramilitaires, c'est-à-dire qu'ils sont de la police, des eaux et forêts et de la douane. Ils sont au nombre de 529. Nous avons transmis leurs dossiers à leur ministère de tutelle.

S'agissant des 3095 qui restent, il n'y a aucun militaire. Ils ont été formés au maniement des armes par des officiers'', déclare le ministre Paul Koffi Koffi, cité par l'IA.
?'L'Inter'' recadre l'objectif de cette opération, citant toujours le même ministre: Nous ne pouvons pas utiliser cette opération pour réintégrer ceux qui ont été radiés de l'armée , affirme Paul koffi koffi.

Pour ?'Le Patriote'', ce point de presse a été une occasion pour M. Koffi Koffi de démentir des propos qui circulent dans ?'une certaine presse'', tels que : les milliaires rentrés d'exil ne sont pas les bienvenus dans l'armée, et que leur place aurait été vendue à d'autres personnes .

Concernant les sites occupés, ?'Fraternité Matin'' souligne que 627 requêtes ont été reçues au plan national, 234 maisons ont été libérées, 169 sont en cours de libération et 224 dossiers ne sont pas encore traités.

En sport, la mission d'inspection et d'évaluation de la candidature ivoirienne pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) de 2019 ou de 2021, conduite par Diakité Amadou, a échangé, jeudi, avec le président de la République, Alassane Ouattara, à Abidjan.

Le Président a affirmé l'engagement du gouvernement à mener à bon port cet important projet, révèle ?'l'Intelligent d'Abidjan'' qui ajoute que le projet de candidature de la Côte d'Ivoire pour l'organisation de l'une de des CAN présente cinq villes (Abidjan, San-Pedro, Bouaké, Yamoussoukro et Korhogo).

?'L'Inter'', de son côté, annonce qu'au terme d'une inspection de toutes les installations sportives, sanitaires et hôtelières, les experts repartent satisfaits de la Côte d'Ivoire . La visite sur le terrain s'est bien passée, ajoute ?'le Nouveau Réveil''.

Cependant, clarifient les experts dans les lignes du quotidien, notre mission c'est de faire un rapport au comité exécutif de la CAF qui est la seule instance habilitée à prendre une décision quant à l'attribution de l'organisation d'une coupe d'Afrique des nations

Pour ?'Le Patriote'', la délégation est venue évaluer les capacités de la Côte d'Ivoire à organiser l'une de ces deux éditions.
En somme, ?'le séjour a été fructueux'', affiche ?'Fraternité Matin'', quand ?'Soir Info'' note un écart dans le choix des villes. En fait, le quotidien constate que parmi les villes choisies pour abriter l'événement, si le pays des éléphants est retenu, aucune ville de l'Ouest ne figure dans ce choix : Comment comprendre qu'on préfère Korhogo à d'autres villes comme Man et Daloa et surtout Gagnoa ? , s'interroge le journal.

La Côte d'Ivoire fait face à cinq autres candidatures, à savoir celles de la République démocratique du Congo, de la Zambie, du Cameroun, de la Guinée et de l'Algérie, révèle ?'Fraternité Matin'' qui précise que le choix définitif des pays organisateurs sera connu au mois de septembre.

(AIP)
Tad/kkp/tm


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur