Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par APA

Plus de 3000 faux militaires ont été démasqués dans les rangs de l'armée ivoirienne après le traitement des fichiers, faisant suite à l'opération baptisée "retour des exilés", a appris APA, vendredi, de sources concordantes dans la capitale économique ivoirienne.

Dressant le bilan de cette opération relative au retour des exilés, le ministre auprès du président de la République chargé de la défense, Paul Koffi Koffi, a annoncé, jeudi, que plus de 3000 faux cas sont parmi les militaires revenus de l'exil.

"Au nombre de 3095, il s'agit des ex-combattants proches de l'ancien régime", a déclaré le ministre Koffi Koffi dont les propos sont rapportés , vendredi, par la presse nationale ivoirienne.

"Ils disent qu'ils sont militaires, mais ils ne le sont pas. Ils n'ont pas de matricule", a-t-il soutenu en ajoutant que "le président de la République a demandé à ce que l'ADDR (Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration ) des ex-combattants, les prenne en charge".

"Nous avons donc transmis leur liste à l'ADDR", a conclu le ministre de la défense. Selon d'autres sources proches de l'Etat-major des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), interrogées par APA, parmi les exilés qui ont regagné la Côte d'Ivoire, seulement près de 200 sont de "vrais" militaires régulièrement inscrits dans les fichiers de l'armée ivoirienne.


LS/APA


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur