Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par CGECI

A l'occasion de la 18ème journée africaine de prévention des risques professionnels et la 12ème journée mondiale des risques professionnels, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI), de la Fédération Ivoirienne des Petites et Moyennes Entreprises (FIPME), des Organisations Syndicales de Travailleurs {UGTCI-DIGNITE¬-FESAC) et en collaboration avec le ministère d'Etat, ministère de l'emploi et des affaires sociale, ont organisé une conférence de la coordination nationale des comités de santé et sécurité au travail
La sécurité et la santé dans l'utilisation des produits chimiques au travail, constitue le thème centrale de ces échanges portées par l'union des entreprises agricoles et forestières (Unemaf). La sensibilisation des employeurs et employés sur la responsabilité en milieu de travail est au c?ur des débats dont l'objectif est d'assurer la promotion de la sécurité et santé au travail dans les entreprises agricoles afin de booster leur productivité.
Conformément aux recommandations du 7ème forum des CHSCT (comité hygiène, santé et sécurité au travail) de Cotonou, la coordination nationale a lancé en 2012, une campagne d'installation des comités de santé et sécurité au travail. A ce jour environs 85 CHSCT ont été installés et les perspectives font états de 100 CHSCT pour les mois à venir.
Selon monsieur Allah KONAN Germain de la CGECI, ce cadre de concertation qui regroupe plusieurs acteurs du monde agricole, est le lieu de lancer un appel aux chefs d'entreprises et notamment ceux du monde agricole, pour qu'ils insèrent définitivement la question de la santé et de la sécurité au travail dans les programmes de gestion de leur entreprise. La santé en milieu de travail est une des conditions majeures de la productivité de l'entreprise . A-t-il ajouté.
Suivant une étude initiée auprès de dix entreprises ivoiriennes en 2010, par l'association internationale de sécurité sociale (AISS), un dollar investi en sécurité et santé au travail rapportait un retour sur investissement de l'ordre de 3.00 à 4.99 dollars. Soit en moyenne 3.3 dollars pour 1 investir. Dans le cadre de cette étude on note que pour un investissement en sécurité et santé au travail de 1 788 444 francs CFA par travailleur, l'entreprise gagne 5 812 000 f CFA soit un bénéfice net de 4 023 556 f CFA par travailleur.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur