Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par APA

Ouagadougou (Burkina Faso) - La Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) dont le siège est à Ouagadougou, a entrepris le processus de relecture du code minier communautaire, a appris APA jeudi auprès de la commission.

L'objectif de la relecture qui devrait s'achever avant fin 2014, est de réviser le code minier communautaire, élaborer des règlements d'exécution portant sur les domaines économiques, fiscal, douanier, environnemental, de la gestion des titres miniers, afin de réduire les disparités au niveau minier, en vue de favoriser l'intégration des économies membres.

A terme, le processus devrait permettre la mise en place, d'un cadre communautaire de gestion des ressources minières des huit Etats membres.

La Politique minière commune (PMC) adoptée en décembre 2000 et le Code minier communautaire (CMC) sont les deux instruments du secteur minier de l'Union.

La relecture devrait permettre également aux Etats d'améliorer la gouvernance des secteurs des mines en vue d'accroître sa contribution dans les économies des pays membres.

Le sous-sol de l'Uemoa recèle de grandes potentialités en ressources aurifères.

En plus de l'uranium pour le Niger, deux des pays, le Mali et le Burkina Faso figurent parmi les meilleurs pays exportateurs d'or en Afrique tandis que la Côte d'Ivoire et le Sénégal s'activent pour rehausser leur niveau.

TT/of/APA


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur