Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par L'intelligent d'Abidjan

Environs 200 kilos de viande boucanée ont été incinérés le mercredi 16 avril 2014. C'est le résultat de l'opération de saisie sur les différents marchés de Bouaké par les hommes du Capitaine Kouakou Jules, chef du cantonnement des eaux et forêts de Bouaké. En effet, c'est suite à une information anonyme selon le Capitaine Kouakou J., que ses hommes et lui, ont entrepris de vastes investigations. Celles-ci conduiront à l'arrestation et la mise à la disposition de la justice de trois vendeuses de viande d'agoutis, de biches, de chauve-souris et de singes dont la consommation est interdite depuis peu en Côte d'Ivoire. Depuis 1978, la chasse est interdite en Côte d'Ivoire. Nous allons profiter de cette aubaine pour faire respecter à la lettre cette disposition dira le Capitaine Kouakou. Toute la région de Gbêkè est mobilisée dans le cadre de la campagne de lutte contre la fièvre Ébola. A Bouaké, une vaste campagne de sensibilisation et de prévention est mise en ?uvre pour empêcher l'entrée du virus d'Ebola en Côte d'Ivoire. Une action qui, représente pour Aka Konin, préfet de la région de Gbêkè, un signal fort pour montrer à la population que le souci majeur du gouvernement, est de faire de la prévention. Pour le préfet, les grands moyens que nécessite cette campagne de sensibilisation et de prévention, appellent à la contribution de tous. Le Préfet a invité l'ensemble des élus, cadres et population de la région, à s'associer au combat de la survie de tous. Ce geste d'incinération des 200 kilos de viande boucanée par le cantonnement des eaux et forêts est donc à saluer. Les actions de sensibilisation et de répression vont désormais s'intensifier dans toute la région les jours à venir. A Bouaké, la chose est prise au sérieux et l'engagement ne faiblit pas. Des contrôles réguliers sont effectués à travers tous les marchés de la ville et des villages environnant, pour veiller aux respects des mesures édictées par le gouvernement. Les services de santé et d'hygiène restent en alerte dans toute la région.

A.A.S


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur