Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 18 avril 2014 par L'intelligent d'Abidjan

La mission d'inspection et d'évaluation de la candidature Ivoirienne à l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019 et 2021 quittera la Côte d'ivoire aujourd'hui, vendredi 18 avril 2014, après une semaine de travail. Avant leur départ, Diakité Amadou, chef de la délégation de la mission des experts de la CAF, a échangé, au cours d'une audience avec le président de la République, Alassane Ouattara, le jeudi 17 avril 2014, au Palais présidentiel au Plateau. Il s'agissait pour la délégation d'exprimer sa gratitude au chef de l'Etat pour l'accueil et les moyens mis à leur disposition pour effectuer la mission d'inspection. Nous avons fait correctement le travail. Nous repartons satisfaits de la Côte d'Ivoire nous remercions en particulier le Président Ouattara pour avoir mis les moyens à notre disposition, s'est réjoui Diakité Amadou à sa sortie d'audience. Il a rappelé que le rôle de la délégation sera de présenter un rapport au comité exécutif de la CAF, seul organe habilité à attribuer l'organisation de la CAN à un pays. Le président du comité de pilotage, Lambert Késsé Fêh a rappelé l'engagement du gouvernement à abriter la CAN 2019 et 2021. Le président a affirmé l'engagement du gouvernement à mener à bon port cet important projet, a fait savoir Lambert Késsé Fêh, que le président de la République, Alassane Ouattara a enjoint, ?' de prendre toutes les dispositions, pour que la candidature aboutisse à un résultat positif''. Le projet de candidature de la Côte d'Ivoire à l'organisation la Can 2019 et 2021, présente cinq villes (Abidjan, San-Pedro, Bouaké, Yamoussoukro et Korhogo). Au terme de la visite d'inspection des experts de CAF, quatre villes ont été retenues. Il s'agit d'Abidjan, San-Pedro, Bouaké et Korhogo. L'annonce a été faite par le président du comité de pilotage, Lambert Késsé Fêh au palais présidentiel au Plateau. Nous avons parcouru les quatre villes retenues, à savoir, Korhogo San-Pedro, Bouaké et Abidjan. Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d'Ivoire a été mise en veilleuse, en raison des problèmes d'urbanisation. Yamoussoukro viendra en 5e positon pour des problèmes d'urbanisation, a justifié Lambert Fêh Késsé.

Ange K


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur