Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 13 fevrier 2014 par Le Democrate

Débuté mardi, le procès du commissaire principal, l'ex Directeur général de l'Ecole de police, Atsin Viviane ainsi que six autres prévenus a pris fin hier au tribunal militaire où elle a été condamnée à 24 mois de prison.

La journée d'hier comme nous l'avons signifié a été marquée par le réquisitoire du parquet militaire, des plaidoiries de la défense et du verdict du tribunal, présidé par Diallo Mamadou.
Pendant que dans son réquisitoire, le commissaire du gouvernement demandait au tribunal de condamner les prévenus à des peines d'emprisonnement allant de trois mois à dix ans, la défense a plaidé pour la relaxe de ses clients.

Sur le cas de l'ex Directeur général de l'Ecole de police, tous les avocats ont déclaré que les infractions retenues contre Atsin Viviane n'étaient pas fondées, notamment l'abus de confiance, violation de consignes et concussions.

"Le commissaire du gouvernement est dans une logique de présomption de culpabilité. Quand il n'y a pas de preuves on s'abstient. Le dossier est complètement vide," a expliqué l'un des avocats, plaidant auprès du tribunal pour la relaxe de son client.

Le tribunal, en rendant son verdict, n'a pas tenu compte des remarques de la défense. Il a condamné le commissaire principal à 24 mois de détention militaire pour concussions.
Atsin Viviane détenue en prison depuis le 17 avril 2012, passera au plus deux mois à la prison militaire et recouvrera la liberté.

L'ex Directeur de l'Ecole de police n'a pas été reconnue coupable des faits de violation de consignes et d'abus de confiance.

La peine la plus lourde a été infligée au sergent Diomandé Loua pour avoir tué un individu. Ce dernier a été condamné à dix ans de prison et radié de l'effectif de l'armée ivoirienne.
Le détenu Ahiman Landry chef de la section musique reconnu coupable des faits de séquestration de l'ex Directeur de l'Ecole de police a écopé de trois ans de prison.
Enfin, Akon Kobenan Maurice a été condamné à 24 mois de prison pour violation de consignes. Les deux autres détenus ont été relaxés par le tribunal.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur