Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 8 fevrier 2014 par Xinhua

Les affrontements communautaires qui ont éclaté dans la localité de Vavoua (centre- ouest) ont entraîné un déplacement massif des populations de cette zone, ont confié vendredi des témoins à Xinhua, faisant état d'une situation humanitaire relativement "préoccupante".

Fuyant les violences et dans la crainte de nouvelles échauffour ées, de nombreux hommes, femmes et enfants se sont rués vers des villages environnants et des campements.

Selon le chef du village Prozi 2 Toussaint Gala Bi, des centaines de personnes ont trouvé refuge dans cette localité sont confrontées à un problème de vivres.

A en croire celui-ci, les villageois font ce qu'ils peuvent pour accueillir leurs frères et soeurs déplacés en attendant l'arrivée des structures plus outillées.

"Des personnes, majoritairement des femmes, des enfants et des personnes âgées se sont terrées dans la brousse depuis le déclenchement des hostilités et deviennent de plus en plus vulnérables ", a par ailleurs noté M. Gala Bi.

Un responsable de jeunes a pour sa part fait état de besoins en assainissement, en plus des besoins en alimentation.

La localité de Ancien Prozi (département de Vaoua) a été le thé âtre ces derniers jours de violents affrontements suite à un dé saccord intervenu entre les populations autochtones et allogènes.

Le litige lié à la chefferie a amené les deux communautés à s'affronter, faisant plusieurs blessés, sans toutefois occasionner de pertes en vies humaines.

Ces incidents ont également causé de nombreux dégâts matériels, plusieurs habitations, des engins, des greniers et d'autres biens matériels ayant été incendiés ou saccagés suite aux violences.

Les affrontements ont provoqué un exode des populations dont certaines sont sans abris.

Sous la houlette des autorités administratives et sécuritaires, un détachement des forces de sécurité (militaires et gendarmes) a été déployé sur le théâtre des incidents en vue de ramener le calme et pacifier la zone.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur