Identifie Toi     Inscris Toi

jeudi 19 decembre 2013 par APA

La Côte d'Ivoire enregistre une baisse de sa dette publique qui est passée de 8442 milliards FCFA à 6175 milliards FCFA, a annoncé jeudi, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné, au terme du conseil des ministres présidé par le Président Alassane Ouattara.

Avant l'atteinte du point d'achèvement de l'initiative pays pauvre très endetté (PPTE) en juin 2012, la dette publique s'élevait à 8442 milliards FCFA représentant 72,6% du Produit intérieur brut (PIB). A l'heure actuelle, cette dette est estimée à 6175 milliards FCFA, soit 49% du PIB.

C'est une dette ivoirienne qui est totalement maîtrisée à travers le comité national des dettes publiques qui permet d'avoir un regard et un contrôle sur la dette publique a soutenu M. Koné, par ailleurs, ministre des Postes, des Technologies de l'Information et de la Communication. Le taux de ces dettes qui représentent 49% du PIB, va selon M. Koné, dans le sens de la convergence de l'Uemoa qui est fixée à 70% .

L'opposition politique notamment le Front populaire ivoirien (FPI) et Lider (Libertés pour la Démocratie et la République, ont à maintes fois critiqué le pouvoir actuel de surendetter le pays et par-delà, de compromettre l'avenir des ivoiriens.

L'initiative PPTE, qui est un programme d'annulation de dette permet à la Côte d'Ivoire d'éponger une bonne partie de ses dettes chaque année, donnant ainsi des coudées franches au gouvernement de mettre en ?uvre dans la sérénité, son projet de développement économique et social.
LS/jbk/APA


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur