Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 16 decembre 2013 par AIP

Bouaké - A l'initiative de la section régionale du syndicat national des sages-femmes de Côte d'Ivoire, des agents de santé ont été instruits, à Bouaké, sur leur responsabilité dans l'exercice de leur fonction.

A en croire la secrétaire de la section de SYNSFI dans le Gbèkè, les agents de santé, notamment les sages-femmes font l'objet de plusieurs critiques de la part des usagers des services de santé.

Les changements qui s'opèrent dans le domaine de la santé, les voix qui s'élèvent de plus en plus pour s'ériger, à tort ou à raison, contre le comportement des agents de santé, à savoir le mauvais accueil, l'inefficacité et racket, auxquels s'ajoutent des rapports sur la bonne gouvernance qui indexent le secteur de santé comme l'un des plus corrompu sont autant d'éléments énumérés par Mme Yobouet Sylvie pour justifier l'organisation de cette conférence.

"Nous estimons qu'une bonne connaissance de nos droits et devoirs serait, à n'en point douter, un atout majeur pour un meilleur exercice de notre métier de sage-femme, mais aussi de toutes autres professions de la santé", a indiqué la première responsable des sages-femmes dans le Gbèkè, se réjouissant de la tenue la conférence qui constitue la première activité de son bureau.

Certaines participantes pensent que cet enseignement "va permettre de corriger certains comportements vis-à-vis des patients qui fréquentent les services".

Animée par le magistrat de la Cour d'appel de Bouaké, Kohou Frédéric, la conférence devrait être couplée à l'investiture de la section du SYNSFI de la région de Gbèkè, mais cette seconde activité a été reportée à cause de la visite du président Alassane Ouattara dans la région du Bélier.

(AIP)
Nbf/kp


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur