Identifie Toi     Inscris Toi

dimanche 27 octobre 2013 par AIP

Gagnoa ? Les membres de la Mutuelle pour le développement de Gbadi-Est (MUDEGEST) et les populations locales ont réfléchi samedi dans le village de Grand-Gbassi, sur la problématique de développement du canton Gbadi-Est.

L'objectif est d'insuffler un dynamisme de développement pour sortir cette contrée de la sous-préfecture d'Ouragahio (centre-ouest, région du Gôh), de sa profonde léthargie.

Réunis à cet effet en atelier, les membres de la MUDEGEST et leurs invités ont planché sur les thèmes Agriculture et le foncier rural , Infrastructures de base , Arts et la culture et Cadre de vie .

Après avoir fait le diagnostic des maux qui minent le développement de leur localité, les participants à l'atelier ont fait plusieurs recommandations allant dans le sens d'une réelle prise de conscience des atouts que possèdent les populations, notamment la forêt. Ils ont exhorté les populations villageoises à se mettre résolument au travail pour créer la richesse et sortir de la pauvreté.

En ce qui concerne par exemple les infrastructures de base, il a été convenu de surmonter les difficultés que vivent les populations rurales en matière d'éducation, par la réhabilitation et l'achèvement de bâtiments de certaines écoles et la construction de cantines scolaires.

En matière de santé, le séminaire recommande, entre autres, de couvrir tous les villages en centres de santé.

Le séminaire a en outre recommandé qu'un effort soit fait et des investissements réalisés afin de fournir de l'eau potable aux 10 villages du canton Gbadi-Est, d'électrifier les villages qui ne le sont pas encore, mais également de reprofiler une fois par an au moins la route desservant le canton.

Dans son mot d'ouverture, le président de la Mutuelle, le capitaine des Douanes, Jean Désiré Okou, a exhorté ses "parents" à la culture du travail, afin d'atteindre leur autonomisation. Des propos appuyés par le sous-préfet de Ouragahio, Mme Makré Gisèle Aka Ano.

ja/cmas


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur