Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 4 octobre 2013 par Le Democrate

D'aucuns penseraient que cela est de la fiction. Et pourtant, les faits parlent d'eux-mêmes. En deux ans de gestion des affaires publiques, le Président de la République, Alassane Ouattara jouit d'une crédibilité incontestable aux yeux des bailleurs de fonds et des institutions internationales. Et ce n'est pas le Fonds monétaire international (Fmi) qui balayera du revers de la main cette image du Président ivoirien. Mieux, il continue ses efforts pour le développement du pays. Mardi dernier, le sous directeur du département Afrique de cette institution, Michel Lazare a affirmé au terme d'une audience avec le Premier ministre Kablan Duncan, que le Fmi pourrait décaisser 37 milliards Fcfa pour soutenir les efforts de développement en Côte d'Ivoire. En présence d'une forte délégation du Fmi, le représentant de l'institution de Bretton Woods a fait savoir que tous les critères de performance et les repères indicatifs pour fin juin 2013 au titre de l'accord FEC (Fonds européen de développement) ont été respectés. "Les perspectives macroéconomiques pour l'ensemble de l'année 2013 et 2014 sont favorables avec un taux de croissance qui devrait dépasser 8,5 % en 2013 et une inflation modérée. Avec des appuis financiers extérieurs importants, le taux d'investissement public dépassera les 7% du PIB, conformément au Plan national de développement 2012-2013", a indiqué Michel Lazare. Tous ces témoignages achèvent de croire que le Président Ouattara a pu jouer le rôle qu'il fallait pour gagner la confiance de ces partenaires au développement.

Lazare Kouadio


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur