Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 17 septembre 2013 par AIP

L'Addr, l'autorité de désarmement, démobilisation et réinsertion, appelle les ex-combattants à déposer les armes, et les assure de l'engagement du gouvernement ivoirien à les réinsérer dans de nombreuses filières d'activité porteuses du secteur de l'artisanat, la mécanique, de la plomberie, du commerce et des échanges, ainsi que d'autres.

?'Venez déposer vos armes et, en échange, vous serez réinsérés dans le tissu social, car le gouvernement ivoirien veut mobiliser, en un processus unitaire, tous les acteurs et groupes sociaux pour les objectifs de développement", a lancé, à l'endroit de ceux-ci, vendredi, à Tabou(sud-ouest, région de San Pedro), Willy Balo, chargé de la communication et de la sensibilisation.

Ces propos ont été appuyés par le maire Julien Klaibe Tchibio qui lui a emboîté le pas. Selon M. Balo, la région de San-Pedro compte au moins 700 ex-combattants devant être potentiellement insérés dans le commerce, la mécanique, l'artisanat, la plomberie ainsi que dans d'autres domaines d'activité.

Aux fins de les y favoriser, l'Addr a mis en place et oeuvre à la promotion d'un "cadre économiquement viable et socialement durable" pour leur épanouissement individuel et collectif, revendique l'un de ses animateurs.

Créée le 08 août 2012, dans le cadre de la réforme du secteur de la sécurité, l'Addr se présente désormais comme l'unique mécanisme chargée de la coordination, la supervision et l'exécution des programmes de réinsertion sociale en faveur des ex-combattants. D'après des études spécifiques sur le phénomène, l'on évalue à environ 64.000 le nombre d'ex-combattants en Côte d'Ivoire.
(Aip)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur