Identifie Toi     Inscris Toi

mardi 2 juillet 2013 par Le Patriote

Cela ne fait l'ombre d'aucun doute. Certaines personnes mal intentionnées et tapies dans l'ombre, travaillent en intelligence avec les déstabilisateurs. Ces ennemis de la République trouvent le moyen même de financer leur sale besogne et de les aider dans cette entreprise de déstabilisation. Mais lorsque ces personnes aux intentions lugubres sont arrêtées, le Front populaire ivoirien(FPI) crie au scandale. Leur arrestation devient un objet de chantage. Toute chose utilisée par le parti à la rose pour justifier d'ailleurs son refus de participer au dialogue direct initié par le pouvoir. En criant au loup, les frontistes s'évertuent à montrer que le régime en place est un pouvoir dictatorial. Dans la longue intervention qu'il a faite, jeudi dernier sur le petit écran, le ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko a montré que pour ce qui est des questions de sureté, de stabilité de l'Etat, les autorités seront intraitables. Nous ne nous laisserons influencés par personne, par aucune organisation internationale , a lancé Hamed Bakayoko. Qui poursuit pour dire que les citoyens qui respectent les lois, seront respectés et laissés libres de vaquer à leurs occupations. A contrario fait-il remarquer, ?'qui que vous soyez, si vous êtes en lien avec des questions de déstabilisation, nous allons faire face avec la plus grande énergie, avec la plus grande fermeté''. Et le ministre de l'Intérieur de relever qu'il est inacceptable que dans un pays comme la Côte d'Ivoire, qui a connu un péril soldée par 3000 morts, on permette que le pays retombe à nouveau dans le chaos. Par ce message, le ministre Hamed Bakayoko relève que quel que soit leur statut, les déstabilisateurs vont devoir répondre de leurs actes devant la Justice. A certains jeunes de Yopougon, d'Abobo et de l'Ouest qui continuent encore de se laisser tromper, croyant en un revirement de situation, le collaborateur du président de la République a fait savoir que cela ne sert absolument à rien et qu'il faut arrêter tout cela. Le ministre de la République a fait observer que le pouvoir protégera la stabilité de ce pays car, précise-t-il, c'est de là que va découler le développement du pays. Les apprentis déstabilisateurs sont donc avertis qu'aucun cadeau ne leur sera fait. Ils n'auront aucun parapluie. A bon entendeur salut.

Coulibaly Zoumana


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur