Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 19 juin 2013 par AIP

Soubré ? L'ONG "Afrique assistance et secours" (ASA) recommande la mise en place des textes pour permettre aux enfants de jouir de leurs droits à la faveur d'une cérémonie marquant la journée de l'enfant africain organisée à Soubré.

Instituée par l'Union africaine en mémoire des enfants de Soweto massacrés le 16 juin 1976, la journée de l'enfant africain est une occasion pour faire le point des activités et actions en faveur des enfants, rappelle-t-on.

"L'arsenal législatif doit être renforcé pour que tous les droits des enfants soient respectés", a plaidé, dimanche, le chef du bureau ASA de Soubré, M. Tia Robert.

Cette journée, a-t-il expliqué, est l'occasion pour interpeller les gouvernants, les leaders politiques et les autres acteurs ?uvrant dans l'intérêt des enfants, afin de renforcer leur engagement et redynamiser la protection des droits de l'enfant africain.

Mlle Sephora Kouamé Aya a, au nom des enfants, dressé un tableau sombre des injustices faites aux enfants africains avant de lancer un cri de c?ur à l'endroit des parents pour que cessent tous les mauvais traitements faits aux enfants.

Le préfet de Soubré, Alliali Kouadio, tout en remerciant l'Ong ASA pour ses actions en faveur des enfants, a invité les populations à une prise de conscience de l'importance des enfants "qui constituent l'avenir du pays", a-t-il ajouté.

Plusieurs activités socioculturelles, notamment le défilé, le théâtre et des ballets, ont marqué cette journée de l'enfant africain à Soubré.

(Aip)

km/kkf/kp


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur