Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 29 avril 2013 par Xinhua

ABIDJAN - Quelque 735 ex-combattants de la crise post-électorale viennent d'être réinsérés dans des secteurs socio-professionnels, a appris Xinhua dimanche auprès de l''Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants en Côte d'Ivoire (ADDR).

Selon le responsable de la division désarmement, démobilisation et réintégration de l'ADDR, Karna Soro, ces ex- soldats issus de la région de korhogo (nord) devront intégrer les domaines du transport, du commerce, de l'artisanat, de la menuiserie, de la mécanique, et le secteur agro-pastoral, suite à leur volonté d'intégrer la vie professionnelle.

"Aucun démobilisé ne sera laissé pour compte", a assuré M. Soro, appelant les autres ex-combattants à la patience.

"Il s'agit d'un processus inclusif qui concerne tous les groupes-cibles", a-t-il expliqué, faisant allusion aux ex- combattants proches de l'ancien président Laurent Gbagbo et ceux proches du président Alassane Ouattara.

Le porte-parole des ex-combattants Abdoulaye Kamagaté s'est réjoui de ce que ceux-ci retrouvent leur dignité avec ce programme de réinsertion.

Le processus de réinsertion post-crise des ex-combattants démobilisés est en cours en Côte d'Ivoire sous la houlette de l'Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion.

Des opération précédentes de réintégration ont été menées dans les domaines de la douane, de l'administration pénitentiaire, et devront se poursuivre dans d'autres secteurs tels que la police forestière.

Plusieurs jeunes Ivoiriens avaient pris les armes au plus fort de la crise post-électorale pour combattre aux côtés des forces pro-Gbagbo et des forces pro-Ouattara.

Pour les autorités de l'ADDR, la mise en oeuvre d'un programme de réinsertion constitue une réponse à la politique du gouvernement ivoirien de trouver une occupation socio- professionnelle pour les anciens combattants après la fin de la belligérance armée.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur