Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 24 avril 2013 par Le Patriote

Le gouvernement ivoirien est au travail. Conscientes que l'eau est source de vie, les autorités ivoiriennes ont décidé de soulager, en attendant d'autres actions, les populations des quartiers et sous quartiers que sont : N'dotré avec les extensions d'Abebokoi 1 et 2 et Blankro 1, 2 et 3; PK 18 d'Abobo, sous quartiers, entre PK 18 et Anyama (Terre Neuve, Yaokro 1 et 2, Extension Terre Ivoire-Malbert) ; zone du stade Olympique d'Anyama avec les extensions Autoroute et Scierie CEG 1 et 2 ; Zossonkoi, Anyama Résidentiel côté du Grand Séminaire. C'est au total une population de 400 000 habitants qui sera desservie. Et la réalisation de cet important ouvrage, d'un coût de 5,4 milliards de Fcfa financé par le budget spécial du Programme présidentiel d'urgence (BS PPU), avec un délai d'exécution de 12 mois, aura donc une zone d'influence assez étendue qui partira de N'dotré à Anyama Résidentiel, sur un rayon de 5 km. Lors du lancement des travaux qui a eu lieu hier, à N'Dotré, un des quartiers de la commune d'Abobo, le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan a indiqué que cet ouvrage constitue l'un des maillons essentiels dans la chaîne de l'approvisionnement en eau potable des populations des communes d'Anyama et d'Abobo. Selon lui, le réservoir surélevé de 5 000 m3 qui est prévu est plus qu'une nécessité urgente. Ce château permettra une régulation de la distribution de l'eau dans les ménages en maintenant une pression constante dans les canalisations. Le projet de construction de ce château d'eau est le symbole du retour accéléré des investissements en matière d'infrastructures hydrauliques , a expliqué Duncan. Quant au ministre des Infrastructures économiques, Patrick Achi, il a fait savoir que ce château d'eau vient à point nommé. Ce château d'eau fait partie du programme d'urgence qui a été approuvé par le conseil du Gouvernement et par le conseil des ministres. Il est prévu un investissement de 48 milliards de FCFA pour traiter des questions liées à la production, au transport et à la distribution de l'eau potable sur Abidjan, a dit le ministre des Infrastructures économiques. Qui a invité les populations d'Abobo à faire confiance au Gouvernement ainsi qu'au chef de l'Etat qui mettent tout en ?uvre pour abréger la souffrance des populations pour l'approvisionnement en eau potable. Peu avant, Adama Toungara, maire de la commune d'Abobo, a salué la construction de cet ouvrage qui va mettre fin au calvaire des populations. Au total, le Gouvernement s'est assigné comme objectif, la mise en place d'un plan d'urgence de 48 milliards de FCFA. Ce plan d'urgence est décliné en deux phases. La première, d'un montant de 29 milliards de FCFA avec un impact direct sur la desserte, et la deuxième, de 19 milliards de FCFA, avec comme impact, la sécurisation du réseau. La mise en ?uvre de cet ambitieux programme qui a démarré en 2013 consistera en l'accroissement de la production, à travers la réalisation et l'équipement de forages, mais également l'accroissement de la capacité de stockage et de transport, la protection des infrastructures et la sécurisation des alimentations en eau.
Jean Eric ADINGRA


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur