Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 15 mars 2013 par L'intelligent d'Abidjan

La région de l'Indénié-Djuablin vit au rythme des élections régionales et municipales prévues pour le 21 avril prochain. Avant cette date, c'est la veillée d'arme au sein de l'état-major du candidat indépendant Wouadja Essay, député-maire de Bettié.

Lors de ses tournées, du 6 au 10 mars 2013, le candidat Wouadja Essay a été reçu par les populations d'Attobrou, N'zra, Duffrebo, N'drikro, Apokro, Amoriakro, Koumoe N'danou et Bangoua, de même que par les allochtones Lobi, Baoulé et Agni vivant à Agnibilékrou. A chacune des étapes de la tournée, le candidat Wouadja a rappelé l'injustice dont il a été victime, après le rejet de sa candidature par son parti, le PDCI : Beaucoup de choses ont été dites à mon endroit, mais ce n'est pas grave. Je n'ai pas d'argent, mais j'ai décidé de me porter candidat au nom de tous ceux qui sont méprisés, outragés et traités de pauvres. J'ai encaissé parce que je connais la souffrance, la pauvreté et je respecte tous les frères et s?urs qui ont des difficultés dans cette vie. J'ai fait beaucoup de sacrifices depuis un an, je n'ai pratiquement plus de vie, c'est pourquoi je suis venu pour solliciter votre vote parce que j'ai l'expérience. J'ai été adjoint au maire de Bettié pendant 10 ans et maire pendant 17 ans. Cela fait 27 ans de gestion des collectivités territoriales () On ne peut donc pas confier la gestion d'une région à quelqu'un qui n'y connaît rien. Abinan n'est pas le choix de Bédié, il est le choix d'Edjampan qui est allé voir le Président Bédié pour lui dire qu'il ne veut pas de moi. La région de l'Indénié-Djuablin est en train de s'écrouler parce qu'il n'y a pas de responsables politiques capables de poser les vrais problèmes de la région. En écho, Nanan, porte-parole du roi d'Agnibilékrou a dit : J'ai adopté Wouadja Essay sans le connaître et sa candidature en tant qu'indépendant a renforcé ma conviction. Je n'ai pas le droit de m'afficher politiquement, mais nous allons faire le travail pour sa victoire, a indiqué Nanan N'guessan, porte-parole du roi d'Agnibilékrou.

Une candidature portée par des pro-Gbagbo

Nous avons soutenu Gbagbo parce qu'il est issu d'une famille pauvre. Nous vous soutenons aujourd'hui parce que vous êtes comme Gbagbo et nous allons battre votre campagne, avec ou sans moyens, a assuré dame Yah Ngouan, vivant à Agnikro, un quartier d'Abengourou. Dieu n'aime pas l'injustice. Quand on parle de la région, il faut faire attention à la souche. La population d'Agnibilékrou est minoritaire par rapport à celle d'Abengourou et de Bettié, il fallait faire attention dans le choix, mais on a court-circuité M. Wouadja pour un candidat venant d'Agnibilékrou, alors que la démocratie c'est le grand nombre. Cela nous a frustré, a noté Brou Marc, représentant du FPI dans le conseil municipal d'Abengourou. Cette position est partagée par le président de la JPDCI de Bettié, Olivier Philippe Béhibro : Nous sommes déçus du choix du PDCI. C'est une grave erreur et le PDCI sera sanctionné. Il y a des candidats indépendants issus du PDCI à Bettié, à Agnibilékrou et si on n'y prend garde, le PDCI n'existera plus dans l'Est () Si tout le monde est avec M. Wouadja, c'est parce qu'il a regroupé sur sa liste des militants FPI, PDCI, RDR, PIT. Nous sommes dans une période où tout le monde voit clair, les gens sont fatigués de ceux qui veulent être le maître d'orchestre dans la région, a-t-il dit. Kouamé Bénié Nestor et Adou Kouamé Jonas, de la JFPI d'Abengourou ne disent pas le contraire : Nous n'avons pas peur de nos adversaires, nous irons jusqu'au bout (...) Nous avons décidé de soutenir le candidat indépendant, Wouadja, parce qu'il a un plan pour la jeunesse, à travers la construction de centres de formation professionnelle dans la région. Mais nos leaders qui sont là depuis 50 ans ne veulent pas de ce changement, alors que la jeunesse représente 80% de la population. Nous, jeunes LMP, sommes pour la paix et Wouadja Essay est un rassembleur. Après la crise postélectorale, il a été le seul à visiter presque tous les militants LMP rentrés d'exil ou emprisonnés. Il est PDCI, certes. C'est de cette façon que nous pourrons aller à la réconciliation.
Olivier Dion


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur