Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 14 septembre 2007 par Le Nouveau Réveil

21 juillet 2006-21 juillet 2007. Voilà plus d'un an que la société de téléphonie mobile Moov-CI existe sur le marché ivoirien. Après cette période d'intenses activités, elle marque un arrêt afin de faire un bilan. Depuis son arrivée en terre d'Eburnie, Moov-CI a investi près de 100 milliards de francs CFA pour le déploiement d'un réseau de qualité, l'extension de la zone de couverture et une sécabilité des offres. Elle a même permis à bon nombre d'Ivoiriens d'exercer une activité par la création de plus de 500 emplois. Selon Hamed Cissé, directeur général et administrateur de Moov-CI, la baisse drastique des prix dans le secteur de la téléphonie mobile date de leur arrivée sur le marché. "Nous nous sommes rendus compte qu'avec des bas prix, on pouvait aussi avoir une bonne qualité d'écoute ", s'est-il exprimé. Du point de vue du directeur commercial marketing Gervais Ehuy, le fait d'arriver sur un marché qui avait déjà dix années d'existence leur a permis d'évaluer ce qui a déjà été fait et ce qui ne l'a pas été. Et c'est cela qui leur a permis d'être efficace. "Mais nous n'attendons pas nous arrêter là bien au contraire, nous voulons satisfaire aux exigences les plus fortes des clients", a-t-il déclaré.
Mais Moov ne fait pas que du business, car elle contribue au développement socio-économique et à l'amélioration du niveau de vie des Ivoiriens. Pour ce faire, elle s'est maintes fois investie dans des actions à caractère social ainsi que dans l'éducation et la formation des jeunes. Au regard de tout ceci, Hamed Cissé a déclaré sans ambages que le bilan de la société qu'il dirige est plus que positif. Pour sa seconde année, des perspectives alléchantes sont en vue. Et il promet à nouveau de faire bouger les lignes les semaines à venir pour faire de Moov-CI l'opérateur qui donne le "la" au pays des mobiles.
JM


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur