Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 6 mars 2013 par LG Infos

Le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, lors de l'inauguration de l'hôpital centrale de la cité du Fromager, le 4 mars 2013, a promis des conditions de vie meilleures aux agents de la santé, par la prise en compte de toutes leurs préoccupations. Car, conscient que ces agents travaillent dans des conditions difficiles, et souvent très mal rémunérés. Toute chose qui a suscité un arrêt de travail de 10 jours de la coordination des syndicats des agents de la santé au mois de février dernier. En présence des populations de cette ville, Alassane Ouattara a pris l'engagement de trouver des solutions aux maux qui minent le secteur de la santé. A tous les professionnels de la santé, je voudrais vous dire que j'ai pris la pleine mesure de vos conditions de travail et même de l'iniquité de la situation dans le secteur de la santé. Je tiens à vous dire que vous pouvez me faire confiance pour réparer cette injustice qui a été faite au secteur de la santé. Je sais qu'en matière de matériel, vous travaillez avec des plateaux techniques souvent inadéquats, et c'est pourquoi, je me suis engagé à trouver des solutions dès que possible, a affirmé le chef de l'Etat. Dès que possible, c'est quand? Puisque la coordination s'impatiente.


Après l'arrêt de travail des agents de la santé, le 8 février 2013, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan avait pris rendez-vous avec les responsables de la coordination, le 28 février 2013, en vue de se pencher sur leurs préoccupations. Malheureusement, cette date a été reportée de façon inattendue. Ce qui a suscité des grincements de dents au sein de la coordination qui a menacé de reprendre la grève. Le Cabinet de la Primature, informé de cette situation a informé la Coordination d'une nouvelle date de rencontre, prévue pour le lundi 11 mars 2013, à la salle de conférence de la Primature par un courrier officiel. Après tant de sacrifices, la coordination dit attendre des efforts concrets de la part du gouvernement, en terme de réponse satisfaisante, d'abord à la revendication principale des 400 points d'indice pour les cadres supérieurs et 150 points pour le personnel technique, les indemnités, et les arriérés de salaire au cours de cette rencontre. Le directoire espère que cette fois-ci sera la bonne, afin d'assurer durablement l'apaisement du front social dans un secteur sensible comme la santé. Dans cette attente qualifiée d'ultime, le directoire invite les camarades à demeurer confiants, mobilisés en vue de garantir ce qu'ils considèrent comme leur droits fondamentaux. Pour le moment, nous maintenons le contact avec le gouvernement dans le cadre des négociations et nous espérons que le 11 mars prochain, nous aurons des résultats concrets, a interpelé Dr Atté Boka. Le 11 mars c'est dans une semaine, et le chef de l'Etat est toujours dans sa logique de promesses incertaines. Je m'engage à trouver des solutions dès que possible, a indiqué le Président Alassane Ouattara. La date butoir des agents pour la prise en compte des leurs revendication est le 11 mars.

F.S


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur