Identifie Toi     Inscris Toi

lundi 25 fevrier 2013 par Le Patriote

Ce qui a été donné de constater pendant ces premiers jours de l'audience, c'est que la Défense n'a véritablement pas eu d'arguments pour défendre son client. Au lieu de s'attaquer aux faits, elle s'est plutôt mise à faire une réquisition pour distraire les juges en évoquant des faits qui en réalité n'ont aucun lien avec l'affaire en cours : l'audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo. Cette audience, on le voit, se présente pour le Front populaire ivoirien(FPI) comme une tribune de communication consistant à faire croire que Laurent Gbagbo serait victime d'un complot international ourdi. L'Avocat, Emmamuel Altit avait déjà annoncé les couleurs dès le début de l'audience en relevant que c'était un procès politique.

L'ex-collaborateur de Laurent Gbagbo, Amani N'guessan qui s'inscrit dans la même logique a parlé ces jours-ci de procès politique dans les colonnes d'un confrère de la place. Les sbires de Laurent gbagbo cherchent également au même moment à diaboliser le président de la République, Alassane Ouattara qu'ils font passer pour le bourreau. Mais ils doivent avoir en tête, qu'il ne s'agit là que de l'audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo. Et non d'une affaire de Ouattara ou de ses proches qui auraient commis tel ou tel acte. C'est une malice pour distraire les Juges de la CPI et l'opinion. Mais celle-ci ne saurait prospérer.

Coulibaly Zoumanan


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur