Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 13 fevrier 2013 par Le Patriote

Jean-Louis Billon de frapper fort ! En attendant de s'attaquer prochainement au prix du kilogramme du riz qui a pris l'ascenseur, Jean-Louis Billon, ministre du Commerce, de l'Artisanat et des Pme vient de mettre sous scellé, des magasins de dépôts de gaz. En effet, selon des informations relayées par la télévision ivoirienne, ce sont 170 magasins de dépôts de gaz sur 304 qui viennent d'être fermés par les agents du ministère du Commerce. Ces revendeurs de gaz n'ont pas voulu respecter les prix fixés par le gouvernement en ce qui concerne les bouteilles de gaz. A savoir 2000 FCFA pour la B6, 5200 FCFA pour la B12 (en fait 12,5kg) pour ne citer que celles-là. Allant même à solliciter le ministère du Commerce pour qu'il revoie les prix au motif qu'ils n'ont quasiment pas de bénéfice. Mais pour ce département ministériel, il ne faut pas s'enrichir sur le dos du consommateur ivoirien, soutenant que le gouvernement a consenti d'énormes sacrifices pour fixer ces prix. En effet, sur le marché international, la Côte d'Ivoire achète la B6 à 4100 FCFA et la commercialise à 2000 FCFA. Pour ce qui est de la B12, le prix supporté par l'Etat à l'importation est de 8627 FCFA mais le Gouvernement la commercialise à 5200 FCFA. Ainsi aujourd'hui, plus de la moitié du coût de l'approvisionnement du gaz butane est supporté par les autorités ivoiriennes. M. François Oulaye directeur de la commercialisation des produits pétroliers du ministère du Commerce qui s'exprimait sur les antennes de la télévision ivoirienne a indiqué que le gouvernement ivoirien maintenait sa décision de fermeture des magasins qui ne respectent pas les prix. Précisant que les réseaux de stations service sont suffisamment fournis pour ravitailler les populations. Mieux, il a révélé que des camions de livraison pourront combler ce déficit. Annonçant même qu'il y aura des ventes foraines, précisément des véhicules qui circuleront dans la ville d'Abidjan pour permettre aux consommateurs de s'approvisionner facilement pour ceux qui ne pourront pas se rendre dans les stations services. Aujourd'hui, il importe à ces revendeurs de se conformer aux prix fixés par le gouvernement car si certains parmi eux arrivent au respect de ces prix, c'est que les autres peuvent le faire. La subvention de l'Etat n'est pas pour ces revendeurs mais bien pour les consommateurs.

Jean Eric ADINGRA


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur