Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 8 fevrier 2013 par L'intelligent d'Abidjan

Le cabinet du Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Cissé Ibrahim Bacongo, a servi de cadre, le jeudi 7 février 2013, à la double signature de la lettre d'intention et d'un accord de siège, entre le ministère sus-indiqué et l'IRD-CNRS-CPU, pour un départ nouveau de la Recherche scientifique en Côte d'Ivoire.

Une mission conjointe de l'IRD-CNRS-CPU, composée d'au moins six universités Françaises, conduite par Laurent Michel, directeur de l'Institut de recherche pour le Développement, séjourne en Côte d'Ivoire. Son objectif, permettre aux chercheurs ivoiriens d'être en contact avec d'autres chercheurs. Ces instituts de recherche interviennent dans le domaine de la recherche, notamment, dans la santé, l'environnement et le foncier rural. Selon Laurent Michel, la Côte d'Ivoire regorge d'énormes potentialités et les liens d'amitié entre les deux pays (France-Côte d'Ivoire) sont solides. Aussi, croit-il que cette action permettra à la Côte d'Ivoire de procéder à un développement en Côte d'Ivoire. Conscient de ce que la recherche scientifique constitue le moteur du développement d'un pays, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a décidé d'accorder le maximum d'attention à la recherche scientifique. C'est un leitmotiv ici au ministère. La recherche est indispensable à l'enseignement supérieur. Nous espérons que cette reprise va apporter un appui efficace pour la mise en ?uvre des programmes de recherche. Nous avons défini 8 pôles de compétences autour de 24 thématiques, a dit le ministre. Des trois piliers de l'enseignement, Formation-Recherche-Innovation, le ministre a montré un intérêt pour l'innovation. Sans l'innovation, la recherche scientifique tourne en rond. Nous attendons beaucoup de nos partenaires français, sur l'innovation et la valorisation, a-t-il insisté.

ADedi


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur