Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 5 decembre 2012 par Le Nouveau Réveil

En décidant de rechercher environ 12 mille milliards de Francs Cfa pour le financement du Plan national de développement (Pnd) à Paris, les observateurs de la vie socio-politique ivoirienne pourraient qualifier ce projet d'utopie, tant les ressources à mobiliser sont énormes. La Côte d'Ivoire post-crise qui jouit d'une aura forte auprès des partenaires économiques bilatéraux et multilatéraux depuis l'avènement de SEM Alassane Ouattara au pouvoir est en passe de relever ce défi. Et l'ambition du chef de l'Etat de faire de la Côte d'Ivoire un pays émergent d'ici 2020 devient de plus en plus réelle. Car, hier, dans les locaux de la représentation de la Banque mondiale à Paris, la Côte d'Ivoire a réussi à rassembler autour d'elle tout ce que le monde compte comme structures financières, les nations les plus puissantes de la planète ainsi que la Fondation Bill Gates et les Fonds Qatari pour le développement. La France, premier partenaire économique de la Côte d'Ivoire, s'est approprié le Plan national de développement qui se présente comme un cadre de référence dans lequel devront s'inscrire toutes les interventions du Gouvernement au profit des populations pour la période 2012-2015. Mme Hélène CONWAY-MOURET, ministre déléguée des Français de l'étranger, représentait le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères M. Laurent Fabius, empêché, a rappelé que son pays la France continuera à soutenir la Côte d'Ivoire du président Alassane Ouattara pour le bonheur des populations. M. Bert KOENDERS qui a lu le message du secrétaire général des Nations Unies, Ban-Ki moon a rappelé les avancées du régime Ouattara puis déclaré que la Côte d'Ivoire mérite maintenant une attention particulière. Le vice-président de la Banque islamique de développement (Bid), Amadou Boubacar Cissé, après avoir salué le leadership du président Ouattara, a dit que sa banque va accompagner efficacement le gouvernement ivoirien à reprendre sa démarche dans le monde. Le représentant de la Bid a, par ailleurs, invité les autorités ivoiriennes à faire des questions de sécurité et de bonne gouvernance des priorités. Sur les questions préoccupantes, le Premier ministre Daniel Kablan Duncan a rassuré les partenaires économiques de la Côte d'Ivoire sur la capacité de son pays à garantir la sécurité de tous et ?uvrer pour une paix sociale. Signalons qu'avant l'intervention du président de la République Alassane Dramane Ouattara, M Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale et M. Zondo Sakala, vice-président du groupe de la Bad se sont réjouis que les différentes structures soient associée à la mobilisation de ressources pour le financement du Plan national de développement. Pour le ministre ivoirien du Plan et du développement, Albert Mabri Toikeusse, concepteur du Pnd, ce programme sera la boussole de l'intervention de l'Etat dans les domaines d'activité pour permettre à la Côte d'Ivoire d'atteindre le statut de pays émergent comme l'ambitionne le président de la République.
Signalons que la rencontre du groupe consultatif pour le financement du Plan national de développement qui prend fin ce mercredi a montré aux partenaires présents, hier à Paris, la nouvelle vision de développement de la Côte d'Ivoire.
Patrice YAO,
Envoyé Spécial à Paris


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur