Identifie Toi     Inscris Toi

samedi 24 novembre 2012 par Le Democrate

La loi sur le mariage a décidemment provoqué d'importants chamboulements au sein de la classe politique ivoirienne. Ainsi, après le débarquement d'Ahoussou Jeannot de la Primature, puis de son gouvernement, c'est au tour du Parlement lui-même de constater le départ d'Affoussou Bamba. Présidente de la Commission des Affaires générales et institutionnelles (Cagi), le député d'Abobo a été appelée au gouvernement Kablan Duncan, investi jeudi dernier par le président Alassane Ouattara.

La nomination de la jeune et dynamique présidente de la Cagi, est perçue par beaucoup d'observateurs comme le couronnement du mérite, de l'efficacité et du sérieux. Ancienne porte-parole des Forces nouvelles, Affoussi Bamba, s'était distinguée au plus fort de la crise post électorale et même avant, par sa pugnacité et sa témérité à défendre le Droit, au moment ou nombre de ses collègues, versaient dans la complaisance et légèreté. Dans le débat juridique né du second tour de la présidentielle, entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, elle n'a jamais failli aux principes et règles de sa profession d'avocat.

En la nommant au ministère de la Communication, le président Ouattara, réitère ainsi sa confiance dans les qualités de grande communicatrice reconnues à Affoussi. Dans l'affaire des débats sur la loi relative au mariage, la président de la Cagi, a beaucoup ?uvré à expliquer et tenter de convaincre ses partenaires parlementaires du Rhdp, sur la justesse et la nécessité d'actualiser cette loi.
Le nouveau pacte du Rhdp

La crise née des incompréhensions autour de ce projet de loi, a obligé les principaux leaders de la coalition du Rhdp, Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, à se concerter dans un tête-à-tête très fermé. Objectif : décanter l'imbroglio au sein du Parlement. En convoquant d'urgence les parlementaires de son parti en sa résidence mercredi, Henri Konan Bédié, les a rappelés à leurs obligations et engagements politiques envers le Rdr et les autres parties de la coalition au pouvoir. Le vote de cette fameuse loi, la constitution d'un nouveau gouvernement confié à Kablan Duncan, ainsi que le rétablissement de la balance dans la répartition des portefeuilles entre les deux grandes formations au pouvoir, consacrent manifestement, l'avènement d'un nouveau pacte du Rhdp

T. Guy


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur