Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 22 aout 2012 par Le Patriote

La bataille fait rage dans l'appel d'offre pour la fourniture des services d'assistance en escale de l'aéroport Félix Houphouët Boigny. Sur cinq sociétés ayant soumissionné, deux engagent la dernière ligne pour remporter la compétition. Il s'agit de Villers Services et du groupe Europe Handling. Les travailleurs, selon certaines sources, ont une claire préférence pour Villers Services, qui, en plus d'être une société de droit ivoirien, présente de meilleures perspectives d'efficacité, d'avantages pour les employés et de sources de bénéfices pour l'Etat de Côte d'Ivoire. C'est pourquoi, ils dénoncent les résultats provisoires de l'appel d'offre international. Estimant qu'ils n'ont pas répondu aux exigences du code des marchés publics qui prévoit la publication de l'avis d'attribution dans le bulletin officiel des Marchés Publiques de la République de Côte d'Ivoire. Ils n'ont pas non plus été affichés dans les locaux de l'Autorité concédante ou du Maitre d'ouvrage délégué. Pour ces raisons, les travailleurs demandent l'arbitrage du gouvernement et des autorités compétentes, pour la simple raison que la société de droit ivoirien Villers Services ne manque pas d'atouts en comparaison à son concurrent. De prime abord, la société ivoirienne prend en considération la reprise de l'ensemble du personnel de la Régie et dans laquelle, elle assurera l'apport technique d'un partenariat expérimenté, en l'occurrence la société Swissport International, leader mondial de l'assistance en escale. De plus, en qualité d'entreprise citoyenne, Villers Services propose 9% des actions de la société d'exploitation au personnel, là où le maître d'ouvrage avait prévu 2% et 10% à la compagnie aérienne nationale Air Côte d'Ivoire. Elle ne s'arrête pas là et s'engage à octroyer 20% du capital à tout autre investisseur ivoirien. Par ailleurs, nettement au-dessus de son concurrent, Villers Services, la société ivoirienne, propose 7% de redevance à l'Etat de Côte d'Ivoire et une reprise du matériel à hauteur de 1 milliard. Au plan financier, elle offre plus de lisibilité et de clarté pour remporter l'appel d'offre. C'est pourquoi, les travailleurs et partenaires en appellent à un arbitrage des autorités, conformément à l'ambition du Président de la République, Alassane Ouattara, et de son gouvernement qui ne cessent d'encourager les initiatives ivoiriennes en matière d'investissements et de renforcement de l'épargne nationale. En la matière, cette expérience et expertise ivoirienne qu'est Villers Services, a besoin de faire tâche d'huile, pour donner une dynamique à l'entreprenariat national. Les travailleurs à qui la part belle est faite, resteront-ils sans réaction? Il ressort de nos investigations que ces derniers n'entendent pas cracher sur les énormes avantages que leur proposent la société ivoirienne, Villers Services.

B.N.


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur