Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 31 août 2007 par Le Patriote

Une délégation du groupe d'experts du Conseil de sécurité des Nations Unies s'est rendue hier à Bouaké pour évaluer avec les autorités des Forces Nouvelles, la mise en application du régime de sanction qui a été décrété à l'égard de la Côte d'Ivoire conformément à la R.1572 de 2004. La délégation conduite par Mme Lipita Majumdar Roy Shoudhury a été reçue au secrétariat général des Forces Nouvelles par le colonel Major Bamba Sinima directeur de cabinet, le général Geu Michel conseiller militaire du Premier ministre et M.Cissé Sindou directeur de cabinet adjoint..
Avant l'entame de la séance de travail qui se fera à huis clos, le colonel major Bamba Sinima au nom de toutes les entités des Forces Nouvelles, a affirmé sa joie de travailler pour la seconde fois avec le groupe d'experts du Conseil de sécurité des Nations Unies. Les émissaires onusiens ont séance tenante donné un sens à leur présence dans l'antre des Forces Nouvelles. Le but de notre visite, c'est d'échanger avec vous sur quelques questions précises, notamment les sanctions portant sur les armes, l'assistance militaire'' a déclaré Mme Lipita Majumdar. Avant d'indiquer ?'qu' il y a des sanctions sur les exportations de diamants et des sanctions individuelles sur trois personnes qui seront analysées''. Le quatrième volet, poursuit-elle, ''c'est l'étude des finances provenant de l'exploitation des ressources naturelles, la gestion économique et le contrôle sur les frontières terrestres''.
Au sortir de cet entretien de plus d'une heure d'horloge Mme Lipita Majumdar n'a pas fait de commentaire sur le contenu de cette rencontre. La délégation d'experts a estimé que cette latitude revenait plutôt au représentant des Forces Nouvelles.
En sa qualité du directeur de cabinet du secrétaire général des Forces Nouvelles, le colonel major Bamba Sinima a reconnu que c'est la deuxième fois que le groupe d'experts du Conseil de sécurité des nations Unies vient à Bouaké pour échanger avec les Forces Nouvelles, ?'comme il le fait avec les FDS CI, pour vérifier la mise en application de l'embargo sur les armes décrétée par le Conseil de sécurité de l'ONU concernant la Côte d'Ivoire''. Il a souligné que les préoccupations particulières évoquées par les Forces Nouvelles au cours de ce huis clos ont un caractère confidentiel .Toutefois, le colonel a affirmé que les échanges se sont déroulés dans un bon esprit et a mentionné que le cas Fofié Kouakou Commandant de Zone à Korhogo a été évoqué, mais n'a pas été débattu. Je pense que Fofié viendra prochainement pour les rencontrer et échanger avec eux a t-il révélé. La levée de la sanction contre le commandant Fofié Kouakou va se préciser à l'issue de l'échange qu'il aura avec le groupe des experts a réagi le colonel Major Bamba Sinima répondant à une préoccupation.
Le groupe de travail a été constitué suite à la résolution 1761-2007 du Conseil de sécurité. Il a pour fonction de suivre la mise en application des sanctions pesant actuellement sur la Côte d'Ivoire.
Ces experts onusiens sont à leur deuxième mission à Bouaké pour échanger avec les Forces Nouvelles sur les questions relatives aux sanctions.

MAIGA IDRISSA (Correspondant)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur