Identifie Toi     Inscris Toi

mercredi 29 août 2007 par Le Front

?'Enfin, nous respirons, car nous avions été trompés''. Ce pourrait être la substance du message laissé, hier mardi, par le secrétaire général adjoint à la communication de l'Anci, à son passage au siège du quotidien ?'Le Front''. Ali Kéita, le SGA y était en visite de prise de contact.


Sortir de la zone de torpeur en lançant une campagne tous azimuts en direction de la presse. C'est le nouveau credo de l'Alliance pour la nouvelle Côte d'Ivoire. Hier, en effet, une délégation du dernier parti politique ivoirien composé de Ali Kéita, miss Maï Michelle et Touré Adam's a partagé, pendant une heure et demie, avec l'équipe de rédaction de ?'Le Front'', le stressant exercice quotidien de conférence de rédaction.
Ali Kéita et ses collaborateurs ont eu l'occasion d'éplucher le contenu de l'édition du jour. Intervenant par moments et apportant sa riche contribution de professionnel avisé à la consolidation du travail fourni, chaque jour que Dieu fait, par les journalistes de votre quotidien. Journaliste, mais surtout maintenant homme politique, le SGA de l'Anci ne pouvait se dérober à cet autre exercice qui l'attendait à se soumettre aux questions et autres préoccupation de ses hôtes. Celles-ci ont porté, principalement, sur sa nouvelle vie à l'Anci, son fonctionnement, ses visées électoralistes et régionales, au futur congrès ou encore, aux projets, plusieurs fois répétés de son parti pour la Côte d'Ivoire. Avec toute la passion et l'euphorie politiques qu'on lui connaît, Ali Kéita a d'emblée rejeté l'idée dominante chez les observateurs que l'Anci serait, dans sa composition tout comme dans sa structuration, une photocopie du Rdr. On n'a pas inventé l'eau chaude , s'est-il défendu. Et d'ajouter que : ?'Notre
organigramme est provisoire''. Ou encore que l'Anci attend le congrès pour affiner et compléter l'architecture existante. A en croire le porte-parole de l'Anci, l'organisation de son parti sera ?'calqué sur la division administration et politique du pays''. De sorte à éviter, assure-t-il, ?'les chevauchements de responsabilités''. Quant aux grosses têtes annoncées parmi les élus du Rdr notamment ? pour rejoindre son parti, Ali Kéita renverra les journalistes à leurs enquêtes pour les découvrir. Mais, il donne des noms peu ou prou connus parmi les élus, et qui ont rejoint l'Anci. De ceux là, il y a le Dr Idrissa Diabaté, ex-Rdr et Amara Karamoko (ex-Pdci). Concernant la date du congrès de l'Anci, son porte-parole dira qu'elle sera communiqué en temps opportun. Mais pour l'heure, dit-il, ?'des cellules fonctionnelles travaillent à la préparation'' de ces assises.
La visite rendue à ?'Le Front'' a aussi et surtout donné l'occasion à M. Ali Kéita de dénoncer le piège du régionalisme rampant au Rdr. Son ancien parti. A l'en croire, le parti de l'ancien Premier ministre a bâti la cohésion du Rdr sur la promotion des symboles ethno-régionalistes. ?'Il est inacceptable, dénonce-t-il, que dans un Etat laïc, on se permette de proclamer l'appartenance d'une communauté religieuse à un parti''. Selon lui, l'imam Cissé Djiguiba qui, il y a peu, était allé à la rescousse du Rdr, regrettant que ce parti constitué selon lui de ses coreligionnaires soit au bord de l'implosion s'égarait. ?'Dans un pays normal, il devrait être interpellé, ajoute-t-il. C'est pour cette raison, conclut-il, ?'on nous trompait au Rdr, quand on nous parlait de parti national''.



D. S. (sooldia@yahoo.fr)


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur