Identifie Toi     Inscris Toi

vendredi 24 août 2007 par Nord-Sud

Une victoire (2-0) à domicile aux dépens des Ivoiriens, une autre (2-1) en déplacement au Mali. Deux succès qui font de la Zambie le leader du groupe B des éliminatoires des JO 2008.


Deux sorties, deux succès. La Zambie fait fort en ces débuts des éliminatoires des Jeux olympiques de Pékin 2008 zone Afrique. Après sa victoire à la maison sur les Eléphants espoirs lors de la première journée, les hommes des hauts plateaux ont remis le couvert le week-end au Mali au pied du mont Coulouba où les Aigles sont tombés (2-1). Deux performances qui font de la sélection zambienne le leader unique du groupe B avec 6 points +3. Mais rien n'est encore joué dans ce groupe. Il y a quatre rencontres à disputer. Le Mali, la Côte d'Ivoire, le Sénégal et la Zambie gardent, chacun, ses chances de qualification. Car seul le premier de ce quatuor sera parmi les représentants africains à Pékin 2008. Tous les pays vont encore recevoir et sortir à deux reprises. Il reste toujours douze points sur les dix-huit possibles du tournoi à prendre. Les Zambiens font pour l'heure le parcours parfait. Les Ivoiriens arrivent en seconde position avec une défaite (0-2) et une victoire (2-0) qui leur donnent droit à 3 points précieux qui les remettent sur le bon rail. Nous sommes embarqués dans un long voyage qui, j'espère, se terminera à Pékin. Le sélectionneur Gérard Gili, a des raisons légitimes de rêver. Lui dont l'équipe vient de retrouver la lumière avec son succès (2-0) sur le Sénégal. La sélection ivoirienne a de réelles capacités avec les individualités dont elle dispose. Son problème majeur se situe au niveau de l'efficacité offensive. Il y a la cohésion de l'équipe qui, on le sait, ne sera pas évidente à cause de la période de libération (48 heures) trop limitée des athlètes que la Fifa permet avant les rencontres officielles internationales. Avant de jouer contre le Sénégal par exemple, Gérard Gili n'a eu qu'un seul jour véritable de travail avec son groupe. On ne pouvait pas s'attendre à une sélection ivoirienne qui sublime. Le technicien français aura le même problème avant le match du 9 septembre contre le Mali à Abidjan. Les athlètes ne seront disponibles que le 7 septembre. Pour faire un résultat, il se verra obligé de former son équipe autour des joueurs qui sont en jambes. Parce qu'il faudra prendre tous les 9 points à la maison avant d'aller en négocier à l'extérieur. Une chose est certaine, tout reste à jouer dans ce groupe. Même le Mali et le Sénégal qui ont enregistré une défaite et un nul chacun, sont toujours dans la course.


Tibet Kipré


Inscrivez vous pour postez un commentaire sur